Spurs

Marco Belinelli veut rester en NBA : il n’en a pas fini avec les parkings de la Grande Ligue

Marco Belinelli

Il continuera même à 54 ans…

Source image : YouTube

Marco Belinelli, en difficulté chez les San Antonio Spurs, arrive en fin de contrat. Âgé de 34 ans, l’arrière italien souhaite pourtant encore faire chauffer les ficelles du parking et continuer du côté de la NBA.

Dire “ciao” à la NBA ? Pas d’actualité pour Beli. L’Italien avait signé un contrat de 12 millions sur deux ans en 2018, et qui arrivera à expiration à la fin de cette saison. Le champion 2014 se voit bien rempiler pour une 14ème année… et pourtant. Marco réalise un exercice 2019-20 assez compliqué, à l’image des Spurs. En effet, l’ancien de Bologne affiche ses pires statistiques depuis… sa saison rookie. Avec 5,8 points à 39% au tir et 37% derrière l’arc, on l’a connu dans une meilleure forme. Surtout que le jeu de l’arrière se base sur le tir et la défense homme à homme tout terrain. Lors de la reprise de la saison, Marco Belinelli devra absolument se montrer sous un meilleur jour pour conserver sa place, au sein des Spurs ou dans une autre franchise. Dans une interview donnée à La Repubblica et traduite par Sportando, le joueur passé par les Hornets n’envisage pas un retour en Europe, lié notamment, à un décalage dans le calendrier.

« Je serai agent-libre cet été où la présence du virus rend difficile la possibilité de trouver un contrat. Je vais regarder toutes les options, je m’attends à recevoir des offres. Aujourd’hui, la NBA reste ma priorité et la motivation qui m’a amenée à venir ici n’a pas disparu. L’Europe et l’Italie ne sont pas des alternatives à cause du calendrier. En NBA, nous allons jouer jusqu’en août, il y’aura la Draft en septembre, et la prochaine saison commencera plus tard. Cette saison n’est plus en phase avec le calendrier européen. »

La suite ? Dur de donner une réponse, avec la situation actuelle. Ce qui est sûr, c’est que Marco Belinelli a toujours envie et devrait continuer de faire trembler les filets de la Grande Ligue. Nul doute que son profil va intéresser plusieurs franchises. Peut-être un scénario à la Kyle Korver chez les Bucks cette saison. Pourquoi ne pas l’imaginer à Philadelphie ? S’il avait fait un passage intéressant du côté des 76ers en 2018, le vétéran pourrait aider Ben Simmons à progresser au tir et, pourquoi pas, donner quelques minutes avec à la clé quelques shoots primés. Le 18ème pick de Draft a encore les armes pour intéresser des contenders qui souhaitent compléter leur banc à bas-coût. Il a aussi profité de cette interview pour annoncer qu’il serait disponible pour disputer le tournoi pré-olympique avec la Squadra Azzura en 2021.

Bonne nouvelle pour les fans de Marco, Beli veut continuer en NBA. Pas d’inquiétude pour l’arrière de 34 ans, qui devrait trouver un point de chute. De toute façon, il n’est pas prêt de s’arrêter de tirer depuis le parking.

Source texte : La Repubblica via Sportando

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top