One-on-One

Avis de la rédaction – Les meilleurs pivots de la saison NBA 2019-20 : place numéro 2, chacun donne son avis !

Top 6 rédaction

Joel Embiid pour la plupart, un peu de Bam Adebayo pour certains, mais toujours aucun vote pour Ian Mahinmi.

Source image : montage TrashTalk

Voici le dernier petit jeu auquel la rédaction de TrashTalk s’est livré ces derniers jours : établir un Top 6 par poste, qui prend en compte uniquement la saison 2019-20 attention, car sinon le cinq de rêve de la rédac serait probablement composé de J.R. Smith, Lance Stephenson, Nick Young, Carlos Boozer et Joakim Noah, le tout coaché par Tyronn Lue. Huit rédacteurs, huit avis, une petite moyenne et let’s go, l’occasion aussi de revenir sur le bout de saison de nos loulous préférés. La suite vous la connaissez, on met les kevlars et les casques et on se retrouve en section commentaires ?

Bastien

Joel Embiid : impossible de le faire chuter tellement plus bas tant il impacte le jeu quand il en a envie, mais ce sont bien ces cinq derniers mots qui fâchent. Va savoir ce qui s’est réellement passé cette saison, mais on n’a pas du tout retrouvé le Joel qui roulait sur la NBA il y a un an et demi. Dans un soir où tout est aligné, Embiid fait partie des meilleurs joueurs au monde, mais pour cette saison spécifique il ne sera qu’à ma deuxième place à cause des déceptions liées à sa saison individuelle, collective et tout ça… après avoir beaucoup parlé en octobre dernier.

Alex

Joel Embiid : moins de points, moins de rebonds, moins de minutes, moins de contres, moins de passes décisives… Le moins qu’on puisse dire est que l’exercice 2018-19 de Joel Embiid est moins bon que le précédent. L’ami Jojo n’a joué que 44 des 65 matchs de Sixers eux aussi moins bons, moins performants que ce à quoi on aurait pu s’attendre. Pour autant, à chaque fois que Joe a joué, il a souvent dominé et montré quelle force il représente sous les cercles. Au passage, il a rentré presque 35% de ses tirs lointains ce qui est mieux que lors des deux saisons juste avant, même si on préférerait parfois le voir utilisé sa puissance au poste plutôt que d’essayer de planter des banderilles à 8 mètres. Embiid reste un poste 5 dominant mais attention à ne pas oublier de soutenir les paroles avec des actes et la bonne mentalité sur les parquets.

Ben

Joel Embiid : même quand il réalise une mauvaise saison, il fait toujours partie des tous meilleurs à son poste. Leader offensif avec une palette qui s’étend chaque année et pilier de la défense, il est bien le franchise player des Sixers que les fans le veuillent ou non. Si on devait dessiner le pivot idéal des années 2020, on ne serait pas loin de dresser le portrait du Camerounais. Il va juste falloir se blinder le crâne pour ne plus se mettre à douter inutilement. Visiblement, le buzzer beater de Kawhi a vraiment fait du mal.

Nico

Joel Embiid : en début de saison, Joel Embiid avait des objectifs très élevés, dont celui de décrocher son premier titre de MVP de la saison régulière. On peut dire qu’il en était loin, même si sa campagne individuelle reste solide dans l’absolu. On parle quand même d’un mec qui a tourné en 23 points – 12 rebonds et qui est capable d’être aussi dominant en attaque qu’en défense. Clairement, il reste l’un des meilleurs joueurs à son poste, c’est juste qu’il a assez bien symbolisé la campagne très irrégulière des Sixers cette année. Capable à la fois de dominer Giannis et de faire un zéro pointé, Jojo a connu des hauts et des bas, ce qui explique qu’il n’est pas premier de ce classement.

Gio

Joel Embiid : pour l’immense majorité des humains, être le deuxième meilleur pivot de la meilleure Ligue au monde devrait représenter une espèce de fin en soi. Mais pas pour Joel Embiid. En nette progression depuis le début de sa carrière, le Process a cette saison mis un coup de frein assez gênant à cette progression et devra remettre les mains dans le cambouis dès la reprise et/ou la saison prochaine. Très décevant. A côté de ça ? Comment passer à côté d’une telle force de la nature… Déçu peut-être mais attention, ça ne veut pas dire non plus que le mec s’est transformé en Andris Biedrins hein. Tout le paradoxe Embiid, l’histoire d’un mec qui reste le deuxième meilleur pivot de la Ligue malgré une saison « ratée », celle d’un mec qui envoie un 23/12 de moyenne mais dont on attend beaucoup plus compte tenu de son talent. Allez Jojo, c’est pas comme ça que les larmes de 2019 sècheront plus vite.

Alexandre T.

Joel Embiid : la deuxième place de ce classement est pour l’ami Joel mais il n’y aura pas de quoi se vanter.. Le plus agaçant chez le camerounais le plus TrashTalk de la NBA c’est qu’il est très constant pour parler et beaucoup moins pour peser. On l’a vu se plaindre de Brett Brown, de Ben Simmons, parler de son malheur sur le terrain, son absence de plaisir à jouer etc etc.. Et cela coïncide souvent avec des prestations pas trop mal mais franchement qui peut regarder la saison de Joel Embiid et ne pas se dire : “peut mieux faire” ? Quand on voit son niveau au match de noël contre Milwaukee a.k.a la meilleure défense de la ligue, il n’y a pas de raison qu’il ne puisse pas déboiter le reste. Moins de blabla, plus de domination au poste, on oublie le trip d’aller tirer dix fois du parking à 30% et on se pose en vrai leader d’équipe, par l’exemple et avec une énergie qu’on lui connaît. A son top, c’est lui le vrai pivot numéro 1 en NBA mais c’était pas le cas cette saison.

Clément

Bam Adebayo : un cadre parfait à Miami, avec le soleil floridien pour le bien-être, le génie d’Erik Spoelstra pour le cadrer et le leadership de Jimmy Butler pour le pousser à devenir meilleur, et vous obtenez un Bam Adebayo taille All-Star ! Le pivot a pris une nouvelle dimension et s’est imposé comme une véritable pierre angulaire à Miami. Capable de tirer de loin, de jouer des coudes, de distiller des caviars mais aussi de défendre, il met son gabarit et son agilité à profit des deux côtés du terrain en étant un excellent manieur de ballon. Un meneur dans un corps en pivot comme l’atteste sa victoire aux Skills Challenge. L’une des deux victoires de Miami sur les concours du All-Star Week-End (même s’il doit encore demander à Derrick Jones Jr. de rendre le trophée du Slam Dunk Contest à Aaron Gordon). Si vous doutez encore du fait que Bam Adebayo fait partie des meilleurs à son poste, on ne peut malheureusement plus grand chose pour vous.

Arthur

Bam Adebayo : waouh, quelle saison de la part du sophomore de Miami : première sélection All-Star on ne peut plus méritée, une quatrième place de la Conf’ Est et un apport au collectif incommensurable. Aussi, je le place devant Joel Embiid pour récompenser une progression fulgurante à seulement 22 piges. Il est le logique favori au titre de MIP avec des moyennes statistiques quasi-doublées : 16,2 points, 10,5 rebonds, 5,1 assists, 1,3 contre et 1,2 interception de moyenne, mais le carnage ne s’arrête pas là puisqu’on le cite plus modérément dans la course au DPOY. Eh oui, pas facile de se farcir le Bam au poste car malgré sa petite taille, il fatigue vite ses attaquants en rendant les contacts. Bref, l’avenir est beau pour l’intérieur du Heat, et il faut continuer de penser progression.

Rédacteur

#6 #5 #4 #3 #2

#1

Nicolas Karl-Anthony Towns Andre Drummond Rudy Gobert Bam Adebayo Joel Embiid
Giovanni Hassan Whiteside Andre Drummond Rudy Gobert Bam Adebayo Joel Embiid
Ben Hassan Whiteside Andre Drummond Rudy Gobert Bam Adebayo Joel Embiid
Alex T. Hassan Whiteside Karl-Anthony Towns Bam Adebayo Rudy Gobert Joel Embiid
Clément Karl-Anthony Towns Andre Drummond Rudy Gobert Joel Embiid Bam Adebayo
Arthur Montrezl Harrell Andre Drummond Rudy Gobert Joel Embiid Bam Adebayo
Alex M. Karl-Anthony Towns Andre Drummond Rudy Gobert Bam Adebayo Joel Embiid
Bastien Andre Drummond Nikola Vucevic Bam Adebayo Rudy Gobert Joel Embiid

Le n°2 c’est donc tout bon, et si vous êtes un petit malin vous aurez donc compris de quoi on risque de parler demain. En attendant ? On vous souhaite une bonne fin de semaine spéciale pivots !

2 Commentaires

2 Comments

  1. crapulox

    29 mai 2020 à 14 h 16 min at 14 h 16 min

    Jokic ? 😉

    • Sebb

      29 mai 2020 à 19 h 38 min at 19 h 38 min

      Sûrement 7ème 😉

      Et je dis ça avec un maillot 15 des nuggets sur le dos ^^

      Le match entre Joel et le Joker lorsque les deux sont concernés et à 100 %, wahou, car oui celui qui sera demain numéro 1 de ce top 6 a lui aussi parfois semblé absent cette année, même si avec une trajectoire ascendante durant la saison, et surtout de bien meilleurs résultats collectifs

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top