Timberwolves

Les highlights de Karl-Anthony Towns en 2019-20 : présence ponctuelle cette saison, mais largement de quoi se lécher les babines

Sixième meilleur pivot de la saison en cours selon la rédaction de TrashTalk, Karl-Anthony Towns a peu mais bien joué. Ne dis-t-on pas que la valeur dépend de la rareté ? Dans ce cas-là on vous assure que cette compilation vaut énormément de pépette. Mais ici elle est gratuite, alors ce serait bête de ne pas en profiter.

« Quand le chat n’est pas là, les souris dansent » est un bon résumé de la saison de beaucoup d’intérieurs de la Ligue. En effet, ça se passe toujours mieux quand KAT n’est pas là, et on vous assure qu’ils ont respecté à merveille le proverbe « Il ne faut pas réveiller le chat qui dort ». En effet, avec celui-là, « caresses de chats donnent des puces » car KAT est puissant et n’hésite jamais à sortir les griffes. Lorsqu’ils le croisent, ses adversaires disent qu’ils ont « d’autres chats à fouetter » car il ne faut surtout pas le faire avec celui-là sous peine de représailles. Ce matou aime vous mettre dans le vent et vous mettre un « chat dans la gorge », il n’a aucune pitié. En bref « méfiez vos d’un chat quand il y a du poisson au menu » et c’est bien pour cela que les Sharks d’Antibes ou de Shanghai ne sont pas en NBA et non à cause des problèmes géographiques.

Karl-Anthony Towns a performé très fort cette saison et on a hâte de le revoir ronronner en compagnie de son pote D’Angelo. Et si tout se passe bien ? Ça devrait même gratter pour les Playoffs la saison prochaine.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top