Lakers

Les highlights d’Anthony Davis en 2019-20 : une intégration au poil, dix secondes ont suffi pour trouver ce titre

Deuxième meilleur ailier-fort de la saison en cours selon la rédaction de TrashTalk, Anthony Davis est venu aux Lakers, a vu et a vaincu toutes les personnes dubitatives. Il s’est intégré à vitesse grand V et a déjà repris son job préféré, à savoir martyriser les défenses NBA.

Des contours soignés pour un mono-sourcil volontairement négligé, c’est une hérésie et un fashion faux-pas pour les barbers du monde entier mais c’est surtout synonyme de terreur au sein de la Grande Ligue. Franck Provost, Jean-Louis David ou encore Jacques Dessange n’ont à coup sûr pas le même avis sur Anthony Davis que tous les ailiers-forts présents dans notre Top 6. Car en effet, aussi fort sois-tu, AD devrait te raser. Il n’a clairement pas un jeu lisse et peut faire friser n’importe quel défenseur, et s’il gagne une coupe, elle ne sera pas due au bol car sa palette offensive est plus fournie que le cuir chevelu de Marouane Fellaini. Quand tu défends sur lui « t’es dans le flou, comme un blanc tressé » car il n’a clairement pas besoin de tondeuse ou de ciseaux pour te dégrader.

Ce qu’on veut dire, c’est qu’Anthony Davis est un monstre capable d’absolument tout faire sur un terrain et il le prouve à travers la compilation de sa saison. Cette dernière est bien chargée car le garçon n’a clairement pas chômé cette année, Brandon Ingram et Aron Baynes en sont notamment témoins.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top