All-Star Weekend

TrashTalk sort la boîte à tips pour les participants aux concours : nos conseils pour cartonner à Chicago

20 participants, 20 conseils personnalisés pour déchirer cette nuit !
Indice numéro 1 : ne pas écouter Stuff.

Source image : NBA League Pass

A part de rares exceptions, on termine toujours sur notre faim devant la Saturday Night du All-Star Weekend. Trop de gadgets, pas assez d’intensité, manque d’ambiance ou tout simplement de talent, les raisons sont nombreuses. Alors ce soir, les participants aux différents concours ont pour mission de nous rabibocher avec cette soirée et voici nos conseils pour y parvenir.

Premier stop de la nuit, le Skills Challenge. Depuis quatre ans, la NBA a pris l’habitude d’opposer des nains de jardin à des poids lourds pour nous offrir plus de fun et aussi permettre aux big men de concourir dans une compétition qui leur était jusque-là interdite. On peut dire que le résultat a été plus que satisfaisant avec des scénarios épiques et la victoire de Karl-Anthony Towns et de Kristaps Porzingis lors des deux premières éditions reprenant ce nouveau format. Spencer Dinwiddie avait ensuite vengé l’honneur des petits en 2018 avant que Jayson Tatum ne s’empare du trophée il y a un an.

  • Bam Adebayo : on ne va pas se mentir, il est celui qui a le moins de chances de l’emporter. Mais si KAT et KP l’ont fait, pourquoi pas lui ? Doit visionner les images de 2016 et 2017 pour s’imprégner des exploits de ses pairs et s’entraîner à la passe. S’il n’a que quelques secondes de retard avant de sprinter vers le panier opposé pour mettre on lay-up, tout est possible.
  • Patrick Beverley : Patoche n’a pas besoin de conseil tout simplement parce qu’il est plus vicieux et rusé que n’importe quel être humain sur cette planète Terre. Le comeback de 2015 directement dans nos veines. Montre leur Pat !
  • Spencer Dinwiddie : encore un ancien vainqueur qui a eu raison de gueuler pour obtenir le droit de participer à la fête cette année. Vu qu’il connait déjà le concours par cœur et qu’il a la haine, la motivation devrait faire le reste. Eternel sous-coté, doit lire tous les commentaires négatifs à son sujet pour arriver déter.
  • Shai Gilgeous-Alexander : le petit gamin de la bande appelé en dernière minute pour remplacer Derrick Rose. Doit enfiler un maillot du MVP 2011 chez les Bulls pour obtenir les encouragements du public. Avoir la sensation de jouer à domicile, ça rend tout plus facile.
  • Khris Middleton : légèrement ridiculisé au concours des snipers il y a un an, Kate doit prendre sa revanche. Doit bosser sur son tir extérieur pour ne pas galérer autant que l’année dernière. L’avantage c’est qu’il n’en a qu’un seul à mettre cette fois.
  • Domantas Sabonis : également invité pour le main event demain soir, le Lituanien va avoir l’adrénaline tout le week-end. Doit demander des conseils à son paternel pour gérer la pression correctement.
  • Pascal Siakam : seul représentant du Canada pour cette soirée de concours, le franchise player des Raptors a montré qu’il était capable de jouer sur tous les postes. Les skills sont là, il faut juste les activer au bon moment. Doit écrire Playoffs quelques part sur le parquet pour se sublimer.
  • Jayson Tatum : encore un ancien vainqueur et tenant du titre qui plus est. Doit refaire la même performance qu’à Charlotte. Si c’est passé une fois, ça doit bien le refaire cette année.

Place ensuite au plat principal, un concours devenu le favori des fans avec le temps. Quoi de plus normal dans une ligue qui n’a jamais été aussi portée sur le tir du parking. En plus, c’est toujours sympa de pouvoir comparer les joueurs avec ceux des autres époques. Il faudra juste prendre en compte ce fameux rack de money balls et le nouvel ajout de cette année : les deux shoots supplémentaires à deux mètres derrière la ligne qui vaudront 3 points chacun et pour lesquels les tireurs auront 10 secondes de plus que d’habitude.

  • Davis Bertans : un grand au concours à trois-points ? Pas n’importe lequel puisque le représentant de la fratrie Bertans est le neuvième sniper le plus productif en NBA cette saison. Doit reproduire les conditions de son carton contre les Hornets à 8/12 de la buvette.
  • Devin Booker : remplaçant de dernière minute de Damian Lillard au match des étoiles et dans ce concours, le gamin des Suns arrive sans pression. D’autant qu’il a déjà gagné le trophée en 2018. Doit le faire pour Dame.
  • Devonte’ Graham : même dans une saison annoncée compliquée à Charlotte, il arrive à s’éclater comme un gosse. Il lui suffira d’en faire de même cette nuit. Doit surtout enlever ce vilain apostrophe à son prénom.
  • Joe Harris : champion en titre, le bûcheron de Brooklyn a sûrement préparé sa plus belle chemise à carreaux pour l’événement, à enfiler juste après son rendez-vous chez le barbier. Doit porter le même caleçon qu’il y a un an. Histoire de superstition.
  • Buddy Hield : maintenant qu’il a prolongé à Sacto, il se sent beaucoup plus libre et prend de plus en plus sa chance de loin. Mais rien à comparé à son niveau en College Basketball. Doit retrouver la même adresse qu’à Oklahoma University.
  • Zach LaVine : le local de l’étape était plutôt attendu au concours de dunks, il ira finalement se confronter aux meilleurs snipers du pays. Doit sauter de derrière l’arc pour claquer chacun de ses tirs dans le cercle. Il n’aura peut-être pas le temps de tous les faire mais au moins c’est de l’argent au coffre. On sait qu’il a ça dans les jambes.
  • Duncan Robinson : le représentant des jeunes dérangés du bocal de South Beach. L’un des fouetté de poignet les plus précis du pays. Doit emprunter les chaussures de Tyler Herro pour augmenter ses chances.
  • Trae Young : on a presque tendance à penser que 7m23 c’est trop près pour le sophomore des Hawks. Etant donné qu’il nous gratifie d’un tir du logo tous les soirs. Doit réclamer de reculer tous ses racks de deux mètres.

Enfin, place au dessert ! Celui que tout le monde attend même si le risque de rentrer déçu est immense. Nous qui rêvions d’un remake de la finale de 2016 à Toronto, Zach LaVine a finalement choisi de décliner son invitation. Mais il y aura quand même de la dynamite dans les mollets des participants de ce soir.

  • Pat Connaughton : il va être sous-coté par beaucoup de monde au moment de s’élancer au United Center mais ses ressorts sont affûtés et il pourrait bien surprendre du monde. Doit regarder White Men Can’t Jump pour se motiver.
  • Aaron Gordon : comment se fait-il qu’avec autant de talent il n’ait toujours pas gagné une seule fois en deux participations ? Doit oublier l’utilisation de gadget pour revenir à l’essentiel.
  • Dwight Howard : il devait recevoir l’aide de Kobe Bryant pour tenter de soulever son deuxième trophée du genre. L’émotion risque d’être intense cette nuit. Doit le faire pour le Mamba.
  • Derrick Jones Jr. : favori de ce concours et régulièrement tout en haut des Top 10 quotidiens avec ses tomars, le plus dur va être de trouver de l’originalité dans un format sans adversaire. Doit reproduire les conditions de match pour se sentir à l’aise.

C’est tout pour nos tips du jour ! Ne nous remerciez pas, c’est cadeau. On veut juste que vous preniez du plaisir sans oublier que des millions de gens vous regardent, parfois au milieu de la nuit. Alors s’il vous plaît messieurs, ne nous décevez pas.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top