Equipe de France

L’Équipe de France féminine accompagnera les mecs à Tokyo : victoire olympique face au Brésil, immense bravo mesdames !

Hier soir la France du basket s’était rassemblé devant Canal ou… W9, ah tiens ils avaient donc déprogrammée la 1834ème rediffusion de Charmed. Charmed nous fûmes néanmoins en apprenant que notre TV en clair nous offrait du basket en prime time, et au passage un match parmi les plus importants de l’année. France-Brésil donc, pas de Ronaldo qui fait un malaise mais plutôt une Sandrine Gruda qui fait du Tim Duncan, assez utile pour gagner des matchs.

Le besoin de gagner pour se qualifier, après un round 1 négocié de manière magnifique face à l’Australie. On connait la dangerosité d’un TQO et la France devait être au rendez-vous, le bon jour et au bon endroit…

Une Sandrine Gruda au plus-que-parfait, une Marine Johannes en mode Kyrie en deuxième mi-temps, les hashtags SplashSisters qui naissent sur les réseaux, et le début de cette phrase vous laisse donc imaginer que la soirée aura été plutôt bonne dans un Prado chauffé à blanc par une ambiance qu’il connait si bien. Un début de match solide, une petite frayeur au troisième quart mais le réveil d’un groupe finalement bien plus JO ready, s’appuyant sur un savant mélange entre le talent des plus expérimentées et l’insouciance des petites nouvelles. D’un côté les inbougeables Sandrine Gruda, Endi Miyem, Helena Ciak, Olivia Epoupa, Valériane Ayayi, Diandra Tchatchouang ou Sarah Michel, de l’autre la nouvelle génération drivée par Marine Johannes, Alexia Chartereau, Bria Hartley (tes sneakers, on les a vues), Ilana Rupert et Marine Fauthoux, et une fois le tout mélangé dans la marmite de Valérie Garnier… un mets délicieux et victorieux.

Dimanche 10h55 Sandrine Gruda n’a toujours pas raté un tir, Olivia Epoupa et Valeriane Ayayi continuent de défendre sur les Brésiliennes même à l’hôtel, Alexia Chartereau tape un after dans Bourges avec ses pine-co, Magic System et Vegedream résonnent encore à la salle et nous on se prend à rêver… d’un duo de médailles à Tokyo. Les filles de l’EDF qui tenteront en tout cas de ramener une septième médaille depuis 2009 et une deuxième breloque olympique après l’argent ramené de Londres, objectif clairement annoncé dans les rangs bleus et le talent de cette équipe ne nous fera pas dire le contraire. Marième Badiane, Ornella Bankole, Sara Chevaugeon, Romane Bernies, Magali Mendy ou Ingrid Tanqueray tenteront d’ici-là de se frayer un chemin vers le Japon mais quoiqu’il arrive cette équipe sera belle et elle sera prête, et nous on sera évidemment derrière nos Bleues pour crier aussi fort que sur les floaters d’Evan Fournier ou les daggers de Nando De Colo.

Félicitations mesdames, vous portez une fois de plus très haut les couleurs de la France. Portez-les désormais jusqu’au Japon, comme vous savez le faire, et à très vite pour de nouvelles aventures au pays de Marine Curry et Sandrine Duncan.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top