Blazers

Portland commencera le mois de février avec un calendrier XXL : attention à ne pas prendre l’eau, les victoires commencent à coûter cher

Damian Lillard

La douche risque d’être bien froide.

Source image : YouTube

Parfois, le calendrier vous fait des fleurs, mais parfois il vous envoie de grandes tatanes au visage. Malheureusement pour les Blazers, à priori, février commencera plutôt sous le signe de la tatane.

Lakers, Jazz, Nuggets, Spurs de nouveau Jazz et enfin le Heat, voilà les six prochaines équipes que vont rencontrer les hommes de Terry Stotts. En termes de calendrier, on a connu plus léger. Cinq des meilleures équipes de la ligue donc, et les Spurs, concurrent direct pour un ticket en Playoffs, et il faudra donc jouer son meilleur basket pour espérer s’en tirer. Côté franchise player, ça va. Damien Lillard est en feu, pour le plus grand bonheur de Portland et de nos TTFL, en scorant… 48,5 points  de moyenne sur ses quatre derniers matchs. Problème, si Dame score beaucoup, les équipes adverses le font encore plus sur une défense des Blazers loin d’être imperméable. Les performances individuelles ne suffisent alors plus, comme cela a pu être le cas contre les Mavs récemment malgré 47 pions inscrits par le joueur. Face à des équipes aussi solides, il faudra donc bien plus pour espérer sauver les meubles et voir la saison se prolonger au mois d’avril. Lillard devrait être présent comme il l’a été dernièrement face aux Rockets, en inscrivant son premier triple double en carrière pour venir à bout des Rockets, à C.J. McCollum, Hassan Whiteside ou au nouveau venu Trevor Ariza d’accompagner désormais au mieux Dame D.O.L.L.A. Les Blazers en sont capables, ils l’ont déjà prouvé, mais les troupes devront être impliquées. Car en face, on ne sera pas du genre à faire des cadeaux.

Avec quatre petites victoires d’écart entre la huitième et la onzième place à l’Ouest, la course aux Playoffs est on ne peut plus serrée. En fin de saison, chaque confrontation risque de compter. Les Blazers ont beaucoup à jouer sur les prochains matchs. En rencontrant certaines des meilleures équipes de la ligue, c’est en tout cas l’occasion de se tester contre les plus gros pour Portland. Le match qui les opposera aux Spurs ensuite, la plus « facile de leurs prochaines confrontations, permettrait en cas de victoire de potentiellement passer devant un contender qui colle un peu trop au train des PO. Si on ne vise pas forcément le six sur six côté Blazers, ne pas enchaîner les défaites serait déjà une belle réussite avec un calendrier aussi défavorable. Il faudra compter sur un roster complet et impliqué pour espérer titiller les plus grands et si tout va bien pour Portland, on pourrait bien assister face aux Lakers à une preview d’une série au meilleur des sept un peu plus tard dans l’année, dans une ambiance qui sera d’ailleurs bien particulière au Staples Center…

Attention donc aux matchs à venir, qui pourraient mettre les Blazers dans une situation compliquée en cas d’échecs répétés. Objectif : limiter au moins la casse avant de retrouver un calendrier un peu plus agréable en deuxième partie de février.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top