Magic

Le Magic demande deux Disabled Player Exceptions : avec la chance qu’ils ont, les joueurs recrutés se feront les croisés

Magic

Prochaine recrue pour le Magic, la mascotte de Disneyland.

Source image : Youtube

L’infirmerie du Magic affiche complet à l’approche de la mi-saison, si bien que le front office a fait des économies d’échelle en remplissant un seul dossier de Disabled Player Exception pour palier les absences de Jonathan Isaac et Al-Farouq Aminu. En même temps, avec un effectif aussi profond que la pataugeoire de la piscine municipale, on comprend que la franchise cherche des solutions. 

La première moitié de saison se passe plutôt bien à Orlando, qui pointe à la septième place à l’Est avec un bilan de 18 victoires pour 20 défaites. Certes, c’est négatif, mais cela suffit pour être un candidat sérieux aux Playoffs et plus important encore, les coéquipiers d’Evan Fournier peuvent être contents de leur jeu. Avec une rotation à neufs joueurs parfois critiquée, Steve Clifford a réussi à instaurer une dynamique… aussi régulière que l’adresse à trois points de Pelicans. En effet, en ne voulant pas sortir de ses rotations, il rappelle parfois sur le banc des joueurs en plein momentum. Cependant, le technicien va devoir revoir sa hiérarchie suite aux blessures de Jonathan Isaac et de Al-Farouq Aminu respectivement absents pour dix et douze semaines. Car à moins de passer à une rotation de sept joueurs et de voir Vavane jouer 40 minutes par match, ce qui ne nous déplairait pas finalement, il va falloir ajouter des noms à la liste des remplaçants. C’est ce que la franchise a décidé de faire en réclamant deux Disabled Player Exceptions à la Ligue selon Shams Charania de The Athletic pour palier ces absents longue durée qui ne sont pas sûrs de revenir d’ici la fin de la saison régulière. On attend désormais la réponse de la NBA pour voir comment les choses vont évoluer et savoir si les Bulls vont leur chiper une place en Playoffs…

La Disabled Player Exception permet aux franchises NBA perdant un joueur sur blessure jusqu’à la fin de la saison de le remplacer par un autre dont le salaire peut atteindre 50% de celui qui est resté bloqué à l’infirmerie. Pour cela, il y a quand même quelques conditions à respecter. La Ligue envoie d’abord un docteur qui doit confirmer la gravité de la blessure avant de délivrer son autorisation. Cette règle a été très utilisée, notamment par les Blazers lors des galères d’un certain Greg Oden par exemple. Dans le cas qui nous intéresse, si la NBA autorise ces deux exceptions, le Magic aura donc une enveloppe d’un peu plus de sept millions de dollars pour recruter deux joueurs sur les ailes. Alors quels seraient les candidats ? Un trade est possible cependant, la franchise d’Orlando va probablement se pencher sur les agents-libres. On peut notamment penser à Marquese Chris, récemment coupé par les Warriors, pour remplacer Aminu à moindre coût. Sur le marché des ailiers, on retrouve aussi des chômeurs gars comme Luol Deng, Corey Brewer ou même Wesley Jonhson. Bref, autant de noms qui iraient bien au Magic et qui apporteraient de l’expérience à un groupe tout de même assez jeune.

Le Magic a donc demandé deux Disabled Player Exceptions d’un coup et on espère qu’ils vont les obtenir sinon on va voir une rotation a sept joueurs pendant au moins dix semaines du côté de la franchise de Disney et dans ce cas bon courage pour aller chercher les Playoffs.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top