Pistons

Preview Doumbouya Pistons – Thompson Cavs : première joue tatouée mardi soir, on fait la deuxième cette nuit ?

Sekou Doumbouya Tristan Thompson dunk 8 janvier 2020

S’il nous refait la même ce soir……….

Source image : YouTube

Si vous avez Internet et que vous aimez le basket, vous n’avez pas pu passer à côté. Car dans la nuit de mardi à mercredi c’est un véritable assassinat qui a eu lieu dans l’Ohio, quand Sekou Doumbouya a proposé à Tristan Thompson de lui faire une gâterie et ce devant sa propre famille et son propre public. Les images ont tourné en boucle jusqu’au Palais de l’Élysée et cette nuit le nouveau chouchou de Detroit aura l’occasion de faire goûter le deuxième effet Kiss-cool à sa victime. A moins que Tristan ne nous invente un bobo de dernière minute hein, on ne sait jamais…

Hier matin, le soleil se lève en France – ou pas – et notre beau pays se réveille avec le sourire. Un petit tour sur le téléphone et un nom est absolument partout : Sekou Doumbouya. Car si la première vraie semaine NBA du garçon était déjà assez folle, sa rencontre avec le pivot des Cavs l’a immédiatement propulsé parmi les joueurs à suivre dans la Ligue, et pas seulement dans nos contrées. Un poster sale parmi les posters sales, l’un des plus sales de la saison et même des dernières saisons tout court n’ayons pas peur des mots, et une date que tout le monde a surligné en rouge depuis : ce soir. Bah ouais, pourquoi attendre ? Dès ce soir donc, Sekou Doumbouya et son nouvel enfant se recroiseront du côté de Detroit, car la NBA est tellement bien faite qu’elle nous offre un back-to-back alors que les cicatrices de Tristan ne sont même pas encore refermées.

Le pivot aux grosses fesses se pointera-t-il à la Salade Caesar Arena avec une armure en titane ou en kevlar ? Viendra-t-il avec sa belle famille pour en découdre ? Sekou Doumbouya a-t-il prévu d’offrir un cadeau à Tristan pour s’excuser du tort causé ? Ou bien a-t-il envie de lui faire le retour de l’aller-retour ?

Le rendez-vous est en tout cas noté et bien noté, cette nuit à 1h du matin, pour voir aussi comment Sekou enchainera après une naissance express la semaine passée, lui qui s’est transformé en dix jours à peine en une espèce de Next Best Thing à Detroit alors qu’aucun habitant de la ville ne savait encore épeler son nom il y  a deux semaines. Vu le regard du gamin après son homicide volontaire sur TT, on imagine que l’envie de back-to-back est bien là, sur Tristan ou sur n’importe qui d’autre d’ailleurs, et on se dit que si le Doumbe nous a déjà fait une Iverson / Lue au bout de dix jours… la promesse de s’enjailler à chacune de ses sorties est là et bien là. Vrai défenseur, vrai freak, vraie adresse de loin si tant est qu’on ne le respecte pas assez, et on peut donc rajouter vraie envie de postériser tout ce qui bouge, et ça c’est typiquement ce que l’on recherche si on fait l’effort de se lever pour mater un horrible Pistons – Cavs.

« Si on fait l’effort » ? Mais bien sûr qu’on va le faire cet effort, et grâce à Sekou ce n’en sera d’ailleurs pas un. Parce que cette nuit, quand le réveil sonnera à 0h55, ce n’est clairement pas l’adresse de Svi Mikhailiuk ou un énième double-double de Dede Drummond que l’on attendra, mais bien une nouvelle preuve de l’arrivée en trombe de Sekou Doumbouya dans le paysage NBA. Cocoricoumbouya.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top