Thunder

Le Thunder prêt à négocier en vue de la trade deadline : ça pourrait bouger à OKC, alors profitez vite de l’équipe actuelle

thunder

Qui veut du CP3, du Gallo, du Schroder et du Steven ?

Source image : NBA League Pass

Belle surprise de la première partie de saison, le Thunder est dans une position inattendue puisque la franchise se retrouve dans le Top 8 de l’Ouest alors qu’elle avait clairement activé le mode reconstruction. Mais visiblement, malgré ces bons résultats, OKC est toujours ouvert pour bouger ses vétérans avant la trade deadline. 

Drôle de situation dans l’Oklahoma cette saison. Personne ne s’attendait à voir le Thunder gagner autant de matchs après les départs de Russell Westbrook et Paul George. On s’attendait plus à la première saison d’un long processus de reconstruction, avec pas mal de défaites au compteur et la Draft comme objectif principal. Sauf que Chris Paul enchaîne les matchs de papa, Danilo Gallinari sort une nouvelle campagne de qualité, Dennis Schroder joue comme le meilleur sixième homme de la NBA, et Shai Gilgeous-Alexander progresse à vitesse grand V grâce notamment à la présence de CP3 à ses côtés. Résultat, en ce début d’année 2020, le Thunder se retrouve à la septième place de l’Ouest et un peu le cul entre deux chaises. La franchise veut reconstruire sur des bases saines en privilégiant la jeunesse, mais dans le même temps l’équipe fait plaisir à voir grâce notamment aux performances de ses vétérans et c’est tout le public de la Chesapeake Energy Arena qui kiffe le spectacle proposé. À environ un mois de la trade deadline, on peut donc se demander comment se positionne la franchise sur le marché des transferts. Et comme souvent dans ces cas-là, Adrian Wojnarowski d’ESPN est là pour nous informer des dernières nouvelles.

Pour ceux qui galèrent un peu dans la langue de Shakespeare, pas de panique. Selon Woj, les vétérans qui composent l’équipe sont disponibles. Voilà l’information principale. Et quand on parle de vétérans, on parle surtout de Chris Paul, Danilo Gallinari, Dennis Schroder et Steven Adams. Bon, comme l’indique l’ami Adri, ça sera très compliqué de refourguer le contrat de CipiFruit, qui dure potentiellement jusqu’en 2022 avec plus de 40 millions par saison. Certes, le meneur de 34 balais montre qu’il a encore beaucoup de basket dans les mains mais le salaire est juste trop énorme pour qu’une équipe se place véritablement dessus. Par contre, c’est différent pour les trois autres. Un joueur offensif confirmé comme Gallinari peut intéresser des équipes ambitieuses, surtout quand on sait que son contrat à 22 millions l’année expire dans quelques mois. Schroder montre lui cette saison à quel point il peut apporter un boost en sortie de banc, le tout avec un salaire très correct (15,5 millions jusqu’en 2021) et seulement 26 ans sur la carte d’identité, tandis que Steven Adams peut être une option correcte (malgré un salaire assez lourd d’environ 27 millions jusqu’en 2021) pour des franchises à poil sur le poste de pivot, genre Atlanta par exemple, où il y avait déjà eu quelques rumeurs sur le dossier. Comme l’indique Woj, ces mecs-là ont de la valeur sur le marché des transferts et le Thunder semble prêt à s’en séparer, même si les résultats immédiats doivent en pâtir.

La belle campagne du Thunder ne change pas la ligne de conduite de la franchise. Priorité à la reconstruction. À noter qu’Oklahoma City possède l’une des plus grosses masses salariales de toute la NBA et pour un petit marché qui n’a aucune chance de jouer le titre cette année, c’est pas vraiment le bon plan. Sam Presti devrait donc se montrer actif dans les prochaines semaines.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top