Nets

Kyrie Irving a donné des nouvelles de sa blessure : grosse hésitation entre la cortisone, les anti-dépresseurs et l’arthroscopie…

Kyrie Irving

Le mec va revenir en août et il sera gaucher, ça va nous faire bizarre.

Source image : YouTube

Kyrie Irving est absent des terrains depuis bientôt deux mois et pendant cette période, nous avons eu très peu d’infos sur l’évolution de sa convalescence. On en sait désormais un peu plus, suite à une interview donnée à plusieurs journalistes.

On savait que Kyrie Irving était touché à l’épaule droite depuis le 14 novembre mais on manquait cruellement de détails pour ne pas s’inquiéter ou se poser des questions. Les Nets ne seraient-ils pas en train de nous faire un petit load management d’une saison entière pour préserver la santé d’Uncle Drew, en attendant le retour de celui avec qui il est censé gagner un titre ? La réponse est évidemment non. Sa convalescence est compliquée, le nom de sa blessure aussi et le meneur n’a sincèrement pas l’air au top à force de regarder les matchs en costume trois pièces tous les soirs. Quand il est sur le banc avec ses coéquipiers, c’est tout dance, célébrations et sourire, mais en interview on sent que les premières semaines n’ont pas été fun (via ESPN) :

« C’est juste chiant. C’est vraiment écœurant de travailler aussi dur pour atteindre un certain niveau et d’être un peu abandonné par son épaule droite. Tu te dis, ‘Hey, c’est juste une épaule. Laissez-moi mettre de la glace dessus pour ensuite revenir jouer’. Mais tu continues de sentir quelque chose dans l’épaule et tu essayes de l’expliquer au staff médical. Tu tentes de l’expliquer à tous ces experts…. Je fais tous ces exercices et rien ne se passe pour que je puisse retourner sur le terrain. »

Uncle Drew est touché par un syndrome au nom savant (le syndrome du conflit sous-acromial, ou syndrome d’accrochage de l’épaule, ou shoulder impingement en anglais) qu’on ne comprend qu’à moitié, mais on a fait de notre mieux pour décrypter : y’a bobo aux articulations et ça a l’air très douloureux. En gros, Uncle Drew ne peut pas lever l’épaule… donc compliqué de placer un spin move ou même de faire un lay-up. L’important, c’est plutôt comment on soigne cette épaule parce qu’apparemment une écharpe et un bisou magique ne suffisent pas du tout. Kyrie a d’abord préféré passer par de la physiothérapie, sans prendre d’anti-douleurs. Il est allé voir des spécialistes jusqu’à Phoenix mais la douleur persistait. Il a donc pris une petite injection de cortisone le 24 décembre plutôt que des huîtres et du champagne, en espérant éviter une opération (une arthroscopie pour ceux d’entre vous qui parlent latin). Pour le moment, Kyrie s’accroche à ce shot d’anti-inflammatoires pour poursuivre sa convalescence et il sera réévalué d’ici un mois ou deux afin de déterminer si le passage au bloc est obligatoire.

Comme l’a dit Kyrie Irving dans sa décla, foutre un sac de haricots surgelés sur son épaule n’était malheureusement pas la solution pour revenir en forme et mener ses Nets vers les Playoffs. On espère néanmoins que sa convalescence se déroule au mieux car il est grand temps de retrouver les handles les plus épicés de la Ligue.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top