Pistons

Les Pistons vont bouffer de l’avion pendant 10 jours : 2020 pourrait commencer aussi mal que 2019 s’est terminé

Pistons

Ils vont faire le plein de Miles, mais c’est plutôt du smile qu’ils ont besoin en ce moment.

Source image : Youtube

La fin d’année 2019 a été très compliquée pour les Pistons avec deux séries de cinq défaites consécutives qui les ont fait glisser à la onzième place à l’Est. Et vu le programme qui attend les hommes de Dwane Casey, on pourrait assister au choix à une catabase encore plus rapide ou à une réaction d’orgueil pour sauver la saison à Detroit. 

On grimace fort du côté du Michigan dernièrement. En effet, les résultats du moment ne sont pas bons et le ciel ne semble pas s’éclaircir lorsqu’on regarde le calendrier. Pour cause, les Pistons vont devoir enchaîner six matchs de suite loin de leurs terres et on ne parle pas de déplacements chez les Bulls ou les Knicks. Ce sont des bons gros poissons qui attendent les coéquipiers de Blake Griffin. On va regarder ça tous ensemble et essuyer les larmes des fans de Motor City. La franchise du Michigan va commencer son road-trip par une étape dans le Texas et plus exactement à San Antonio, qui joue au yo-yo cette saison mais qui peut se montrer dangereux. Le voyage continuera à Salt Lake City pour défier le Jazz qui reste sur six victoires en sept matchs, une opposition compliquée donc. Prochain obstacle sur la route de Derrick Rose et compagnie ? Les Clippers. On n’a même pas besoin de dire à quel point cette rencontre va être ardue. Ils resteront ensuite en Californie, et enchaîneront avec un déplacement chez les Warriors au pire moment car les Dubs restent sur quatre wins de rang et ne laisseront sûrement pas s’arrêter leur série sans se battre si elle n’est pas déjà terminée le 4 janvier. Après, retour à L.A. en back-to-back pour y affronter les coéquipiers de LeBron James qui voudront confirmer leur première place à l’Ouest. Pour terminer ces dix jours sur la route, les Pistons iront chez leurs voisins, à Cleveland, pour tenter de finir sur une bonne note et se consoler un peu si c’est possible.

On ne va pas se mentir, le début de saison est très loin de ce qu’on pouvait espérer dans le Michigan avec un triste bilan de douze victoires pour vingt défaites ce qui leur vaut la onzième place de la Conférence Est. Très décevant pour une franchise qui visait les Playoffs au début de la saison grâce à un recrutement qui semblait intelligent. On se réjouissait même pour Sekou Doumbouya qui avait une place à prendre et de l’expérience à emmagasiner auprès des stars et de son idole, D-Rose. Evidemment, rien n’est encore perdu ni définitif et la saison est encore longue, mais ce qu’on voit actuellement ne laisse rien présager de bon pour le reste de la saison. Alors comment expliquer une telle situation ? Cela ne s’explique pas trop mais on a une piste principale et elle s’appelle Blake Griffin. L’ailier fort est en difficulté en ce moment et apparaît très tendu comme lors de cette bagarre avec Tobias Harris récemment. Le quintuple All-Star tourne à 15,7 points, 4,8 rebonds et 3,4 passes par matchs, le tout en affichant des pourcentages désastreux (36,3% au tir dont 23,8% à trois points). C’est trop peu pour un franchise player signé au contrat max et qui rayonnait avant sa blessure l’année dernière. Depuis son retour, le ROY 2011 patauge un peu et ses difficultés rejaillissent sur toute l’équipe. La méforme du numéro 23 peut être une explication aux piètres performances de la franchise du Michigan mais c’est seulement ensemble qu’ils arriveront à traverser cette mauvaise passe avant tout collective.

Rien ne va à Détroit en ce moment et, vu le calendrier, il va être compliqué pour les Pistons de redresser la barre étant donné leur petite forme actuelle. Alors le cauchemar continue ou on va revenir plein de bonnes résolutions ? Réponse dans le mois à venir. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top