News NBA

Le chantier NBA 2.0 d’Adam Silver avance doucement : qui est chaud pour une Coupe de la Ligue en novembre 2021 ?

Adam Silver

Adamou a sûrement lu l’avenir de l’Association sur son propre crâne luisant.

Source image : YouTube

La saison 2021-22 marquera les 75 ans de la plus belle Ligue du monde et mamie veut se refaire une beauté pour l’occasion. Son responsable légal, Adam Silver, est à la baguette de ces nouveautés – dont une idée de tournoi – qui vont sûrement nous faire tout drôle quand elles seront là… et elles seront vite là.

Adam Silver a des plans fous pour le futur de notre NBA chérie, un futur assez proche somme toute. Toutes ces innovations sont officiellement prévues pour dans deux saisons et certains dirons qu’on a le temps de voir venir le cataclysme… mais rappelez-vous quand on pensait que Zion Williamson en NBA, ce ne serait pas avant la naissance de nos petits-enfants. Aujourd’hui on y est presque. Bref, le temps ça passe vite, l’eau ça mouille, carpe diem, YOLO et petit topo sur cette saison régulière toute chamboulée. Si les changements arrivent vite, mieux vaut savoir à quoi s’attendre n’est-ce pas ? Les dernières infos en date dont parle cet article concernent les modifications apportées à la saison régulière, mais comme on vous l’expliquait récemment, les Playoffs ne seront pas épargnés non plus. En ce qui concerne la régulière, on en sait un peu plus grâce à Adrian Wojnarowski d’ESPN sur le fameux tournoi qu’Adamou souhaite intégrer au calendrier pour compenser la réduction de la saison à 78 matchs au lieu de 82. Le format de ce tournoi, qui aura lieu de fin-novembre à mi-décembre, sera a priori le suivant : une phase de poule qui correspondra à quatre matchs de division à domicile, quatre à l’extérieur dans le cadre de la régulière habituelle, un qualifié dans chacune des six divisions et les deux meilleurs deuxièmes repêchés pour un tournoi à élimination directe. On a appris également que les quarts de finale de cette Coupe de la Ligue se joueront sur le terrain de l’équipe au meilleur bilan intra-division mais que les demis et la finale se feront en terrain neutre… une idée qui ne plaira pas à tous les fans, qui devront donc se lever du canap’ et faire le déplacement avec leur équipe s’ils veulent vibrer pour ce tournoi.

Mais l’important dans l’immédiat pour le NBA Commissionner ce n’est pas tant de convaincre les fans, mais plutôt les joueurs et les dirigeants des franchises. Car comme pour tout, le changement invite souvent spéculation et méfiance de la part des premiers concernés. Ainsi, ce projet de révolution ne plait pas à tout le monde. Premier soucis : motiver les joueurs. Pour cela, Silver a pensé à une carotte d’un million de dollars pour chaque membre du roster vainqueur et 1,5 pour le coach. Acheter les joueurs pour les faire adhérer à l’idée ? Pourquoi pas après tout… Mais des doutes subsistent quant à cette stratégie. Rappelons que le salaire NBA moyen est de 9 millions de patates alors un de plus, un de moins… est ce qu’on sent vraiment la différence ? Mais admettons que certains soient motivés à l’idée d’empocher une petite fortune pour jouer trois matchs supplémentaires (des quarts à la finale), beaucoup doutent encore que les stars NBA choisissent de s’imposer du boulot en plus, alors qu’une non-participation signifierait donc une petite semaine de repos au beau milieu de la saison. Vous pensez que Kawhi sera chaud ? L’objectif de ce tournoi reste de booster les audiences TV, en baisse cette saison, et on imagine mal ça marcher si les grands noms du circuit snobent le projet. Autre casse-tête pour Adam Silver : les dirigeants sont eux inquiets quant aux pertes que pourraient engranger la réduction du nombre de matchs. Dans les plus gros marchés (New York, Los Angeles, Golden State et autres) un match à domicile peut rapporter entre 2,7 millions et 4 millions de billets verts. Alors l’idée de se priver de deux de ces événements si lucratifs en passant à 78 matchs inquiète forcément les dirigeants. Il faudra s’assurer que ce mini-tournoi leur permette de compenser ces pertes.

Tout cela va arriver à une vitesse assez folle. Si vous en doutez, sachez qu’Adam Silver a déjà envoyé son cahier des charges à toutes les équipes. Le projet doit être approuvé par deux tiers des dirigeants et par le syndicat des joueurs (la NBPA) avant de repasser sur le bureau des exécutifs de la Grande Ligue en avril prochain pour validation. Adamou a l’air très motivé mais on lui souhaite bien du courage pour convaincre tout ce petit monde.

Source texte : ESPN et The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top