Mavericks

Après les Bucks, les Mavs tapent les Sixers sans Luka Doncic : 117-98 à Philly, ça rigole à Dallas !

En tout début de semaine, les Mavericks avaient surpris tout le monde en allant s’imposer sur le parquet des Bucks malgré l’absence de Luka Doncic. Et ce vendredi, un autre cador de l’Est est tombé face à la bande à Rick Carlisle. Les Mavericks ont effectivement réussi à faire leur loi sur le parquet des Sixers en allant chercher une victoire convaincante 117-98.

Décidément, ces Mavericks aiment nous surprendre cette saison. Au moment de faire les pronos sur la campagne à venir, il n’y a pas grand monde qui voyait la franchise de Dallas près du podium de l’Ouest après environ 30 matchs de saison régulière. Et suite à la blessure récente de Luka Doncic, véritable maestro qui se retrouve au cœur de cette progression spectaculaire de Dallas, on pouvait s’attendre à une petite série de défaites étant donné le calendrier hardcore des Texans. Sauf que les Mavs montrent actuellement que Luka ne fait pas tout, aussi fort soit-il. Après la magnifique victoire décrochée à Milwaukee lundi, face à une équipe qui restait sur 18 succès de suite, Dallas s’est comporté en patron sur le parquet de Philly, qui était sur un bilan de 14 victoires en 15 matchs à la maison. Une victoire sans trembler de quasiment 20 points, avec en vedette un duo Kristaps Porzingis – Tim Hardaway Jr. qui a fait mal aux Sixers. Le premier continue de profiter de l’absence de Doncic pour s’affirmer de plus en plus et monter en puissance, avec 22 points et 18 rebonds (record en carrière pour les rebonds s’il vous plaît) au compteur, tandis que le second a sorti son Tim Hardaway Jr. Game, en plantant 27 points à 7/11 du parking. Autour de ces deux-là, on a toute une armée de role players qui ont fait le taf, de Jalen Brunson à Dorian Finney-Smith en passant par un banc qui a apporté ce qu’il fallait pour prendre le dessus sur une équipe de Philly encore une fois bien décevante.

On dit « encore une fois », car les Sixers restaient sur leur première défaite à la maison face au Heat. Perdre contre Miami cette année, c’est évidemment loin d’être une honte mais c’est plus la manière qui avait dérangé. Et quand on parle de manière, ce n’est pas qu’ils avaient manqué d’envie, c’est juste qu’ils n’avaient pas réussi à répondre à la défense de zone de Miami. Et cette nuit contre Dallas, rebelote ! Philly a encore une fois galéré face à la zone adverse, en montrant notamment ses limites au shoot extérieur. Depuis deux matchs, les briques à trois points s’enchaînent au Wells Fargo Center, et on voit une équipe qui n’est pas dans son rythme et ça se ressent même en défense. Si Joel Embiid a été plus impliqué que face à Miami avec une très grosse performance individuelle (33 points, 17 rebonds), les Sixers d’une façon globale ne sont que l’ombre d’eux-mêmes en ce moment. Alors que Noël approche, va vraiment falloir penser à trouver des solutions et redresser la barre, eux qui sont désormais sur une série de trois défaites consécutives pour un bilan de 20 victoires et 10 défaites, et une sixième place décevante à l’Est. Un point faible a véritablement été trouvé chez les Sixers et les prochains adversaires ne vont pas faire de cadeaux à Philly, même en période de fêtes.

Alors que les Mavericks continuent d’être très compétitifs malgré l’absence de leur petit prodige, les Sixers sont clairement dans le dur actuellement. Le contraste entre les deux équipes a été frappant cette nuit et on est sur deux dynamiques complètement différentes. Réaction attendue côté Philly.

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top