Los Angeles Clippers

Doc Rivers nous explique pourquoi les Lakers ne pratiquent pas le load management : « parce que LeBron James, voilà pourquoi »

Doc Rivers

Kawhi il m’obéit au doigt et à l’œil, il joue quand je lui demande.

Source image : YouTube

C’est la polémique du moment en NBA : le load management, mal du siècle ou stratégie payante ? Les questions tournaient autour de ce sujet en interview et Doc Rivers a donné son avis sur le repos attribué à LeBron James par les Lakers, lui qui n’en connaît pas trop de repos, justement.

La stratégie des Lakers est très simple en ce qui concerne les restrictions de temps de jeu pour le King : aucune. LBJ, qui soufflera ses 35èmes bougies d’anniversaire le 30 décembre, n’a pas manqué un seul des 28 matchs disputés par son équipe et est resté en moyenne 34,7 minutes sur le terrain. Ce roc a déjà joué 972 minutes cette saison, huitième plus gros temps de jeu total du circuit (Kawhi Leonard a lui joué 657 minutes et est 126ème de la catégorie). Mais comment expliquer que dans la même ville, l’équipe rivale économise son joueur vedette jusqu’à en prendre des amendes. Pourquoi les Lakers ne prennent-ils pas exemple sur les Clippers ? Certains diront que c’est pour éviter de se mettre à dos la Ligue, les fans et les médias, comme les Clippers, mais Doc Rivers a une autre théorie pour expliquer la différence entre les deux franchises colocataires.

Dans l’extrait de l’interview, partagé via Twitter par Mark Medina de USA Today, on entend Doc Rivers expliquer :

« C’est notre philosophie. Je ne connais pas la leur. Je pense que [leur philosophie. Ndlr] c’est celle de LeBron. »

Petite référence du coup au fait que le King a la réputation d’avoir parfois été un petit peu actif dans la gestion de ses franchises ou  récalcitrant à l’idée même d’être coaché (la bise à Tyronn Lue). Et ce n’est sûrement pas faux. Si LeBron joue autant, c’est peut-être parce que les Lakers le lui demandent, mais c’est surtout parce que son altesse y consent volontiers. On parle quand même du King… et ça doit faire longtemps qu’aucun président de franchise n’a plus osé lui demander de se préserver pour les Playoffs. Si on veut mettre cela en perspective, LeBron n’a jamais aussi peu joué de sa carrière. Et sa moyenne annuelle la plus basse se situait à 35,2 minutes par match… la saison passée chez les Lakers. C’est donc assez ironique d’entendre le Doc dire ça dans la mesure où la situation est au final assez similaire chez les Clippers : la « philosophie » des dirigeants ne serait sûrement pas d’assigner Kawhi au repos si ça n’était pas aussi la philosophie du Fun Guy.

LeBron James avait peut-être plus de bouches à fermer que The Klaw en début de saison et il s’est donc assuré des bons résultats de ses troupes en jouant toutes les minutes nécessaires. Kawhi devait attendre le retour de Paul George pour qu’il tienne la baraque pendant ses absences, maintenant c’est sauna et hamac dès qu’il peut. Deux philosophies bien différentes donc. Merci à Doc Rivers pour son analyse.

Source texte : Twitter et NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top