Hawks

Preview Rockets – Hawks : Trae Young débarque dans le Texas, et il est bouillant alors attention à l’explosion

Trae Young James Harden

Tape sur la tête obligée après le record en carrière inscrit à l’époque par Trae Young – 36 points – dans la défaite chez le Barbu.

Source image : YouTube

Après un record en carrière égalé dans la défaite hier chez les Pacers, Trae Young rend visite à James Harden à 2h00 cette nuit. Les risques de pluies torrentielles à 3-points sont élevés et on attend de voir si le petit meneur chevelu préféré de Luka Doncic peut venir embêter les Rockets sur leur parquet, malgré le déséquilibre sur la feuille.

La dernière fois que Trae Young avait joué à Houston, c’était en février 2019 et ça avait donné 36 points (record en carrière à l’époque), 8 passes décisives, avec un 8/12 à 3-points (dont cinq pris à des distances parfaitement déraisonnables). Trae avait enchaîné les ficelles, les passes millimétrées en sortie de dribble, alternant main gauche et main droite sans discrimination, les pénétrations et les floaters tout en finesse, mais les Hawks étaient rentrés bredouilles de H-Town. Le sophomore, sur qui Atlanta compte pour exploser les compteurs tous les soirs, a encore plus faim cette saison et a pris une dimension offensive disproportionnée par rapport à son âge. Mais en règle générale, quand le gamin de 21 ans ne fait pas carton plein, ou pire, lorsqu’il est chez le radiologue pour sa cheville, les Hawks galèrent pas mal. Même quand Trae Young monte à des températures stephcuriennes, on n’est jamais sûr de rien avec ces jeunes faucons. Cas symptomatique la nuit dernière : le meneur d’Atlanta vient presque gâcher les réjouissances à Indianapolis autour de l’illumination du plus grand sapin de Noël au monde, en accrochant 49 guirlandes à 16/28 au tir et 8/15 de chez Papa-Noël. Il suit la même recette qu’à Houston en février : des step-backs du logo, des floaters allégés en sucre, du handle épicé, des choix capillaires douteux, une grosse dose d’insolence et… un échec (en overtime cette fois-ci) pour sa team.

De retour dans le Texas cette nuit, pourquoi ne pas continuer sur sa lancée, step-backer plus fort que jamais face au maître absolu en la matière et passer la barre des 50 unités ? Houston, cinquième à l’Ouest, n’est pas dans la meilleure des formes et restait sur trois défaites de rang avant sa victoire contre Miami mercredi soir. Les Nuggets, les Clippers et les Mavericks avaient effectivement pris le dessus sur la bande à James Harden. Cependant, vu le niveau de jeu affiché par les Hawks cette saison, il faudra quand même que Ice Trae sorte encore un énorme match pour espérer aller chercher la plus belle barbe de tout le Texas, et ainsi éviter une dixième défaite de suite.

Il a déjà établi son record en carrière une première fois à Houston… et si Trae Young réglait la clim du Toyota Center sur « glacial » en pétant un nouveau career-high ? Que ce petit fou n’hésite pas à nous régaler encore cette nuit.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top