Blazers

Les Blazers ont enfin le sourire : victoire facile face au Thunder avec un Melo presque parfait, on sent que Thanksgiving approche

Pour les fans de Portland, ce début de saison fait incontestablement partie des pires souvenirs récents de la franchise, et on parle quand même d’une équipe spécialisée dans la scoumoune. Pas sûr que tous les maux de ces Blazers 2019-20 soient guéris mais la victoire de la nuit aura au moins le mérite de faire souffler tout le monde et ça, Damian Lillard et sa bande en avaient bien besoin.

Le Thunder avait en tout cas tout de la victime parfaite. Première de Carmelo Anthony à domicile, antécédents encore bien présents dans les mémoires d’OKC, une raquette capable de relancer Hassan Whiteside, retrouvailles de Melo avec une franchise qui ne lui avaient pas forcément laissé d’immenses souvenirs… autant d’indices qui laissaient à penser que c’était peut-être bien le bon soir pour se remettre la tête à l’endroit dans l’Oregon. Comme prévu Portland a assuré, et la bonne nouvelle c’est que ce fut encore mieux qu’annoncé. En premier lieu ? Un Hassan Whiteside dominant comme on aimerait le voir plus souvent, un poil gêné par la défense de Nerlens Noel mais alors… beaucoup moins par celle de Steven Adams, à partir du moment où l’on a décidé d’appeler ça de la « défense ». Un Whiteside en pleine bourre donc mais tout autour de lui des shooteurs en confiance car jamais vraiment inquiétés. Damian Lillard a eu son coup de chaud au troisième quart-temps et finit avec 27 points, Rodney Hood a rentré tout ce qu’il voulait, C.J. McCollum a été un lieutenant parfait et Carmelo Anthony n’a quasiment rien loupé avec un 9/11 en mode Team USA. A l’arrivée 13/20 du parking pour le backcourt titulaire, 21/16 pour Whiteside en 22 minutes et deux énormes passages à tabac en début de match et au retour des vestiaires histoire de s’assurer une deuxième victoire à domicile seulement cette saison.

Pas de quoi s’extasier non plus face à une équipe dont le meilleur scoreur était cette nuit un sosie costaud de Malik Bentalha, mais le mal qui ronge les Blazers depuis ce début de saison nous interrogeait à tel point de se demander si Terry Stotts n’avait pas carrément paumé les clés de son vestiaire. La première bonne nouvelle ? C’est que ça fait désormais deux victoires de suite pour Portland et pour la première fois depuis un mois. La deuxième très bonne nouvelle ? C’est que les six prochains matchs des Blazzous leur offriront le menu parfait pour se refaire la cerise. Les Lakers et les Clippers au cœur de la série, ça c’est pour la fame, mais surtout les Bulls, les Kings, les Knicks et de nouveau le Thunder qui passeront visiter le nord-ouest des Stazounis d’ici la mi-décembre, de quoi retrouver un chouïa le sourire après un premier mois bien compliqué, et pourquoi pas de quoi remettre le nez à le fenêtre de la course aux Playoffs, au contraire de Spurs qui n’en finissent plus de peler du visage comme un Lillois en vacances au Qatar.

Légère respiration donc du côté de Portland. Les titulaires qui retrouvent de leur superbe aux côtés d’un Melo qui semble épanoui, celle-là il fallait oser la prévoir il y a encore dix jours. Début de quelque chose ou coup dans l’eau on ne sait pas encore, mais il faut bien démarrer un jour alors pourquoi pas. Enchaînement attendu samedi soir face aux immenses Bulls de l’immensément  neuneu Jim Boylen, alors autant vous dire que la passe de trois sera fortement attendue pour Portland.

Thundr stats 28 novembre

Blazzrs stats 28 novembre

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top