Jeux Olympiques

Le planning des T.Q.O. est tombé : grosses affiches en prévision, Giannis, Luka, Niko et Jamal ont intérêt de ne pas avoir poney

Pour faire simple, il n’y aura qu’un survivant par colonne.

Source image : FIBA

Le tirage au sort des Tournois Qualificatifs Olympiques (dit T.Q.O. pour les fainéants) a été réalisé hier à Mies, probablement ans uen  boulangerie. Il y aura cette année quatre tournois qualificatifs différents regroupant à chaque fois six nations, chacun étant divisé en deux groupes. Et il n’y aura… qu’un seul qualifié par groupe. Quatre derniers tickets à s’arracher pour rejoindre les huit autres nations déjà assuré de participer aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. 

Les États-Unis, l’Espagne, l’Australie, l’Argentine, la France, l’Iran, le Nigéria et le Japon peuvent souffler, puisque ces huit nations sont déjà qualifiées pour les prochains J.O. et n’auront donc pas besoin de passer par ce terrible couperet des TQO. En effet, du 23 au 28 juin 2020 prochain seront organisés simultanément les quatre tournois de qualification olympique, dans quatre villes différentes. Les équipes les mieux considérées selon le classement FIBA accueilleront respectivement un tournoi et profiteront donc de l’avantage de jouer devant leurs potes. Le premier T.Q.O. s’organisera à Belgrade, et la Serbie de Nikola Jokic accueillera dans le groupe A la Nouvelle-Zélande et la République Dominicaine. Dans le groupe B se retrouveront Puerto-Rico, l’Italie et le Sénégal. Le second tournoi se déroulera à Kaunas en Lituanie. Les troupes de Jonas Valanciunas auront avec eux dans le groupe A la Corée du Sud et le Venezuela. Dans le groupe B feront connaissance la Pologne, la Slovénie et l’Angola. Troisième T.Q.O. cette fois-ci à Split en Croatie (la ville vaut un petit Google Image, à méditer pour les futures vacances), et le groupe A sera composé de l’Allemagne, de la Russie et du Mexique et le groupe B de la Tunisie, de la Croatie à domicile et du Brésil. Enfin, le dernier tournoi se déroulera à Victoria au Canada, avec dans le groupe A la Grèce, la Chine et le pays hôte puis dans le groupe B l’Uruguay, la République Tchèque et la Turquie.

Vous avez mémorisé tous les tournois, groupes, ensembles et sous-ensembles ? C’est bon ? Parce que là… ce n’est que la première moitié des informations. Donc six équipes par tournoi, divisées en deux groupes, et un seul survivant par poule de six pour gagner le droit de se faire défoncer par Team USA en mode revanche d’aller à Tokyo l’été prochain. Les trois équipes de chaque groupe se jouent, les deux premiers de chaque groupe gagnent l’accès à des sortes de demi-finales. Le premier du groupe A joue le second du groupe B, et inversement le second du groupe A joue le premier du groupe B. Enfin les deux gagnants s’affrontent pour une finale qui enverra l’équipe victorieuse à Tokyo. En gros, six prétendants et à la fin il n’en restera qu’un, répétez cette phrase quatre fois. Et il devrait y avoir pas mal d’incertitudes et de suspense à la clef. Les Serbes sont sûrement dans le tournoi le plus accessible, avec l’Italie face à eux, mais le reste de l’opposition est abordable. Les Slovènes de Doncic pourraient compliquer sérieusement le destin de la Lituanie, et attention à la Pologne également. En Croatie, le pays hôte part également favori, mais devra passer les obstacles du Brésil et de l’Allemagne principalement, alors que la Russie et la Tunisie resteront des équipes pièges. Enfin le T.Q.O. du Canada semble le plus hardcore des quatre. Car en plus du Canada… la Grèce, la Turquie et la République Tchèque auront de vraies ambitions. Quatre équipes sur six peuvent ainsi prétendre à la qualification finale, d’autant que la jeunesse canadienne de NBA a largement répondu présent puisque selin les récentes déclarations… Jamal Murray, R.J. Barrett et Shai Gilgeous-Alexander pourraient bien être de la partie.

Même si le format est critiquable, ces quatre tournois de qualification olympique envoient des promesses de spectacle et de grosse tension à chaque affrontement. Plusieurs équipes dans chaque groupe auront la ferme intention de se ramener à Tokyo en 2020 et aucun ticket ne sera facilement acquis. Sur un seul match tout peut arriver, alors prenez rendez-vous du 23 au 28 juin 2020, aux quatre coins de la planète, car il y aura de la bataille décisive à chaque rencontre, avec des larmes, des cris, de la sueur, et une ultime place à arracher pour les Jeux Olympiques. 

Source texte : FIBA

1 Comment

1 Comment

  1. Vincent chatel

    28 novembre 2019 à 21 h 09 min at 21 h 09 min

    « Intérêt A ne pas avoir poney « 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top