Kings

Bogdan Bogdanovic calme les Suns : career high pour le sniper serbe, les sourires reviennent à Sacramento

Bogdanov 20 novembre

7/9 du parking, sans trembler du menton.

Source image : YouTube

Il faisait partie de ces mecs qui devaient se bouger un peu la nouille après un tout début de saison calamiteux pour les Kings. Cinq défaites inaugurales dont certaines bien dégueulasses… ajoutées aux blessures de Marvin Bagley III et De’Aaron Fox, et voilà que la saison des Rois prenit beaucoup trop vite du plomb dans l’aile. Fort heureusement le démarrage a finalement eu lieu, et Bogdan Bogdanovic peut se targuer ce matin d’en être l’un des catalyseurs. Gégé, Bébé.

Son plus grand fait d’armes jusque-là en NBA ? 28 points le 27 février dernier face aux Bucks, pas exceptionnel non plus lorsque l’on sait que le garçon a bien du lâcher quelques perfs à 50 pions quand il était encore au pays. Cette nuit ? C’est lui qui aura take the lead pour les Kings, bien aidé par un Richaun Holmes encore monstrueux et auteur de son career high au rebond, ou encore par un Cory Joseph auteur de son… career high à la passe. On pourrait presque rajouter le career high d’Harrison Barnes dans la catégorie « possessions où je ne sers à rien », mais ce serait taire l’importance du soldat sur ce net regain de forme depuis quinze jours, et ce serait taire également le nombre de matchs dans sa vie où il a clairement été beaucoup plus inutile. Mais revenons à notre double menton Bog puisque cette nuit était donc la sienne, jugez plutôt le chien de Mickey :

31 points à 11/17 dont 7/9 du parking de la mairie de Belgrade et 2/2 aux lancers, 4 rebonds, 7 passes et 3 steals en 36 minutes

Career high au scoring donc, career high également aux nombres de bombinettes rentrées du parking, parfait pour mettre les Kings à l’abri après un début de match marqué par l’adresse du duo Buddy Hield / Richaun Holmes et la nouvelle belle prestation de Nemanja Bjelica, lui aussi à l’origine du renouveau de son équipe depuis quelques matchs. 14 points quasi-consécutifs en fin de deuxième quart-temps, ça c’est pour se chauffer le poignetovic, 11 lors d’une dernière période qui ne servira finalement que de plateau repas pour le glouton, et voilà comment le coquin finissait la soirée avec une nouvelle marque référence à titre individuel, son travail validant surtout la sixième victoire des siens lors des huit dernières rencontres, validant également le retour de la franchise californienne à quelques encablures d’une huitième place clairement définie comme un objectif cette saison pour les hommes de Luke Walton.

Un gros BogBog, des Suns amoindris par la sortie prématurée de Ricky Rubio et l’absence d’Aron Baynes et une hiérarchie qui se dessine tout doucement à l’Ouest. Dans cette dernière les Kings font clairement partie du chapeau du haut, celui qui comprend une dizaine de franchises, celui qui comprend les franchises qui lutteront cette année pour jouer les Playoffs. Comme quoi, le vent tourne vite à Sacramento.

suns stats 20 novembre kings stats 20 novembre

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top