Grizzlies

La mixtape de Ja Morant débarque dans les bacs : responsabilités assumées, paniers compliqués et vitesse de cinglé

Le rookie sélectionné en seconde position de la dernière Draft impressionne sur ce début de saison. Le meneur n’a pas froid aux yeux et enchaîne les très bonnes performances soir après soir. Ça parait tout simple dit comme cela, mais le fait que la NBA sorte une vidéo de dix minutes sur les prouesses d’un gamin qui n’est dans la Ligue que depuis un mois, beh c’est déjà un petit aveu sympa du jeu spectaculaire de Ja Morant. 

La franchise de Memphis était annoncée en deuil après le départ de son tandem iconique Conley-Gasol. Sauf que moins d’une saison plus tard, les fans du Tennessee peuvent avoir le sourire en scrutant l’avenir. Car le nouvel axe Morant-Jackson Jr. est l’un des… plus prometteurs de la Ligue. Le mec en charge de la création et de la mène pour les Grizzlies n’a peut-être qu’un mois de NBA dans les jambes, mais il montre déjà des signes ultra encourageant pour le futur. Ses aptitudes physiques étaient attendues, sa vitesse et sa faculté à créer pour les autres également. Mais avec ce style de jeu basé sur le drive et l’habilité à prendre de vitesse les défenses adverses, il y a très souvent un temps d’adaptation pour ces profils de joueur. Demandez à De’Aaron Fox, rapidement dans le bain mais un peu en galère sur ses tous premiers matchs. Ja Morant, lui, ne semble pas vraiment embêté par l’adaptation au jeu de la grande ligue. Le rookie démarre tambour battant, en martyrisant successivement les raquettes adverses, à coup de drives tranchants et de finitions près du cercle toujours plus compliquées mais diablement efficaces. En plus de cela, l’ancien de Murray State n’a peur de rien et le montre en fin de match. Ja est clutch, en témoigne le panier près du cercle contre trois défenseurs des Hornets pour remporter le match ou encore son contre sur Kyrie Irving quelques jours auparavant.

Après une grosse performance symbolique face au Jazz et contre son prédécesseur Mike Conley, Morant va néanmoins devoir relever un nouveau défi de taille ce soir, en se coltinant toute la rencontre Gary Harris des Nuggets. Un véritable enfer pour tous les extérieurs de la Ligue. Sur le début de saison, l’arrière de Denver a notamment cantonné Doncic à 12 points, Devin Booker à 18, Buddy Hield à 5 et C.J. McCollum à 12. Tous ces gars ont cumulé pourcentages dégueux et pertes de balles en pagaille en croisant le chemin de Harris. A voir comment Ja Morant gèrera ce genre de matchup, mais le meneur aime la pression et les défis, aucun doute là-dessus. Avec des statistiques ultra convaincantes de 18,9 points, 6 assists, 3,4 rebonds et 1 steal par match, le meneur se positionne d’emblée comme un favori pour le trophée de Rookie de l’année. A noter l’agréable surprise de voir le meneur à l’aise derrière l’arc, avec de très bons pourcentages à 3-points et une bonne sélection de tir. Le numéro 12 affiche également moins de quatre balles perdues par rencontre, ratio plutôt satisfaisant pour un meneur de jeu rookie par qui la majorité des possessions passent.

Le Grit & Grind est définitivement oublié à Memphis place désormais à du jeu rapide avec en chef d’orchestre Ja Morant. En un mois de compétition, le rookie a déjà prouvé qu’il fallait compter sur lui et ce dès maintenant. Avec Jaren Jackson Jr. en patron de la raquette et Brandon Clarke en prospect intéressant, les Grizzlies semblent pleinement concentré sur l’avenir, mais sont déjà galère… à jouer dans le présent.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top