Hornets

Malik Monk assassine les Pistons au buzzer : catch, shoot, horloge, ficelle, bonne nuit Detroit !

Voilà le genre de victoire qui permet à toute une fanbase de passer un bon weekend ! Dans un match pourtant mal barré contre Detroit, les Hornets ont pu revenir au score dans le dernier quart et l’emporter au buzzer (109-106) sur un ave maria signé Malik Monk. Le moine a frappé.

Les Pistons peuvent s’en vouloir. Ils peuvent s’en vouloir, à l’image de Blake Griffin, qui tapait une tête de désespoir maximale pendant que les joueurs des Hornets sautaient sur leur héros du soir. Il faut dire que les visiteurs avaient le match entre leurs mains, et ne semblaient pas vraiment en mesure de perdre. Entre le gros début de match d’Andre Drummond, le push au scoring de Derrick Rose et les flèches assassines de Langston Galloway, les boys du Michigan étaient sereins. L’écart ne devenait jamais énorme entre les deux équipes, mais chaque fois que Charlotte tentait un comeback, Detroit trouvait une solution. Il était donc compliqué de voir une équipe aussi jeune que celle de James Borrego revenir au score, puis s’offrir un moment de grâce au buzzer. Sauf que ces Hornets ont bien montré quelque chose sur ce début de saison, et c’est un respect de leur identité quoi qu’en dise le tableau d’affichage. Dix points d’avance ? On galope, on attaque vite et on punit les mauvais replis adverses. Vingt points de retard ? On continue à garder les deux pieds sur la pédale d’accélération. Match serré qui doit mener à un peu plus de calme ? Rien à foutre, on va rester nous-mêmes. Par conséquent, lorsque dans le dernier quart-temps le retard semblait trop élevé pour Devonte’ Graham et ses potes, c’est le groupe entier de Charlotte qui sonnait la charge pour tenter de réaliser le hold-up parfait. Car oui, il s’agit bien d’un hold-up, mais un hold-up au cours duquel les Pistons ont tendu les clés du coffre et une tisane sur la table. Il en fallait pas plus pour que Malik Monk dégaine et tue les espoirs de Detroit.

Pendant la pré-saison, Monk avait séduit par son nouveau sens du jeu, davantage dans la lecture de jeu et dans le playmaking. Des perspectives intéressantes mais pas tout à fait traduites en début de saison régulière, le sniper ayant du mal à confirmer dans un setup officiel. Deux bons matchs puis deux mauvais et ainsi de suite, on en attendait davantage de la part de Malik. Puis il y a eu une bonne perf à Philadelphie, puis un gros coup de chaud face aux Grizzlies, deux soirées mal terminées mais qui laissaient supposer du mieux de la part du shooteur. Confirmant sa bonne forme du moment, Monk va claquer 19 points dont les 3 plus importants de la soirée à une seconde de la fin du match. En effet, sur un système signé Borrego et qui nous a rappelé quelques doux souvenirs de Damian Lillard face à Houston en Playoffs, Malik se défait de Derrick Rose au marquage, demande la balle à toute vitesse, regarde d’un oeil où est l’arceau et envoie une prière extrêmement raide. Prolongations, pense-t-on, mais en fait non. Filoche, explosion de la salle des Hornets, et nouvelle victoire sympatoche pour les kids de Jojo. Charlotte fait plaisir ! C’est un fait indéniable, pour ceux qui ont regardé Bismack envoyé des parpaings proches de l’arceau, en un petit mois de compétition les Hornets font plaisir à voir jouer car ils respectent leur identité en forçant leur chance. Certains soirs cela passe, ce qui fait donc déjà 5 occurrences positives en 12 rencontres, et le bilan des copains pourrait être équilibré si Ja Morant n’avait pas été clutch cette semaine. Sans se mettre de pression, en laissant un petit crack différent se faire plaisir chaque soir, Charlotte propose un basket vraiment chouette et démarre une reconstruction sur des bases plutôt excitantes, loin des projections faites pendant l’été.

Quand ce n’est pas Terry Rozier, c’est PJ Washington, ou Devonte’ Graham, ou Miles Bridges, ou cette nuit Malik Monk. Pas de stars à Charlotte, mais une belle bande de copains qui ne lâche rien et s’amuse sur les parquets. On valide le concept, et on retournera at the hive dans les prochains jours.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top