Conseils des experts

Le guide officiel pour bien débuter en TTFL : par ici pour se lancer dans la TrashTalk Fantasy League !

ttfl

Parce que, oui, certains n’ont pas encore rejoint le meilleur jeu de l’univers.

Source image : @HugoAllStats

La nouvelle saison de Trashtalk Fantasy League commence ce mardi 22 octobre. Voici les bases pour débuter un marathon TTFL qui t’emmènera d’octobre jusqu’à la fin de la saison NBA et des Playoffs !

Retrouvez encore plus de conseils TTFL sur le compte Twitter suivant : TTFLab
Retrouvez encore plus de graphiques NBA et stats TTFL sur le compte Twitter suivant : Hugo – AllStatsGame

  • Les règles du jeu

La TTFL, c’est un jeu 100% NBA, 100% made in TrashTalk. Tu choisis un joueur par nuit, et tu pries pour qu’il performe.
Le calcul des points est simple. Le score TTFL d’un joueur est la somme de ses stats positives, soustraite à la somme des stats négatives. Concrètement, ça donne ça :

ttfl

L’objectif : avoir un maximum de points sur la saison.

Une seule règle : une fois un joueur sélectionné, il est verrouillé pendant 30 jours. Il n’est donc pas possible de prendre deux fois LeBron pendant la même semaine ! Là est tout le challenge qu’offre ce jeu.

L’aventure TTFL, ça se joue seul et, optionnellement, en équipe de 10 joueurs ! Il y a donc deux classements. Tu peux trouver une équipe grâce à Twitter et le compte du TrashTalk Fantasy Lab au moment du mercato (avant la saison et avant les Playoffs) !

  • Qui sont les meilleurs joueurs TTFL ?

Pour s’y retrouver un peu, voici le top 10 des meilleures moyennes en 2018-2019 :

Pas de piège, le duo de contenders au MVP est confortablement installé sur les deux plus hautes marches de ce classement.

Mais attention ! Derrière ces moyennes se cache une dure réalité… La TTFL est impitoyable, un joueur peut sortir son plus mauvais score quelques nuits après avoir cartonné. Pour augmenter ses chances d’obtenir un bon classement, il faut connaître quelques astuces pour passer les nuits où tes superstars seront verrouillées.

En guise de valeur sûre, un bon rebondeur avec des pourcentages au tir corrects fait souvent l’affaire et assurera les minima (exemples : Domantas Sabonis, John Collins). A éviter si on veut échapper aux carottes : les arrières un peu croqueurs sur les bords, ils sont capables du meilleur comme du pire !

  • Limiter les imprévus

Si tu choisis un joueur qui est mis au repos au dernier moment, c’est 0 ! Pour remédier à cela, pas d’astuce miracle, il faut suivre les blessures et les “load managements” au jour le jour.

Certains joueurs sont sujets à manquer des matchs sans être officiellement blessés et il faut les avoir en tête. Par exemple, Kawhi Leonard a joué 60 matchs de saison régulière l’année dernière, soit plus d’une chance sur quatre de le voir inactif un soir de match. Cette année, un joueur comme Kristaps Porzingis, en retour de longue absence, risque d’être dans le même cas !

Voilà pour les bases de jeu de la TrashTalk Fantasy League, un véritable jeu d’enfant. Envie d’en apprendre plus ? Le guide pour performer en TTFL sera bientôt disponible ! Donc en attendant, une seule chose à faire : t’inscrire et préparer tes decks pour la reprise !

2 Commentaires

2 Comments

  1. Mathieu Noël

    22 octobre 2019 à 11 h 54 min at 11 h 54 min

    Que le show commence !

  2. Lombard

    28 octobre 2019 à 21 h 54 min at 21 h 54 min

    Je suis alcoolique

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top