Warriors

Alfonzo McKinnie out, Marquese Chriss in : chez les Warriors on dit au revoir aux copains de 2018-19

Marquese Chriss

Choix un peu bizarre, mais on va partir du principe que les mecs savent ce qu’ils font.

Source image : YouTube

L’info est passée relativement à la trappe avant-hier, noyée entre la vie dissolue de Cardi B et la préparation du carnet de vannes en amont de France-Pays de Galles. Quoiqu’il en soit les Warriors ont donc bel et bien coupé Alfonzo McKinnie à deux jours de la reprise, pas cool, pour faire de la place dans le roster à Marquese Chriss, teubé officiel mais énorme potentiel officieux. Le groupe de Steve Kerr se dessine, il est l’heure de partir au combat.

Cette saison 2019-20 ne ressemblera donc en aucun cas à la précédente pour les Warriors. Kevin Durant est parti, Shaun Livingston est parti, Andre Iguodala est parti, Quin Cook est parti, DeMarcus Cousins est parti, Jordan Bell est parti, Klay Thompson est blessé… et c’est donc un tout nouveau roster que Steve Kerr devra gérer afin de créer la surprise. Et parmi les départs il convient désormais d’ajouter un autre soldat de la saison passée, puisque c’est désormais Alfonzo McKinnie qui a été prié de faire ses valises afin de faire de la place au projet… Marquese Chriss. C’est comme souvent Shams Sharania qui a annoncé la nouvelle, vendredi soir, et si Marquese Chriss a du apprendre la nouvelle avec un grand smile, le pauvre Alfonzouille va désormais devoir se ruer sur les offres afin de pouvoir jouer au basket cette saison.

Alfonzo McKinnie devient instantanément l’un des free agents les plus solides du marché, lui qui reste un two-way player solide à défaut d’être un All-Star en puissance. Pour Marquese Chriss la marque de confiance est énorme et il faudra que le grand benêt rende aux Warriors cette confiance en prenant conscience de son immense potentiel et en comprenant que sans travail une carrière NBA n’est pas possible. On parle quand même de l’un des bodys les plus excitants de la Ligue mais d’un QI Basket parmi les plus faibles, le garçon n’ayant pour l’instant pas réussi à enchaîner deux actions positives depuis le début de sa carrière. On imagine d’ailleurs que la présence à ses côtés d’un taulier/aboyeur comme Draymond Green ne pourra que lui faire du bien et on aura donc un oeil attentif sur les progrès – y’a intérêt – du n°8 de la Draft 2016. Le roster des Warriors ? Il prend forme et voilà à quelque chose prêt à quoi il devrait ressembler cette saison.

  • Meneurs : Stephen Curry, D’Angelo Russell
  • Arrières : Klay Thompson, Alec Burks, Jacob Evans, Jordan Poole
  • Ailiers : Glenn Robinson III
  • Ailiers-forts : Draymond Green, Marquese Chriss, Omari Spellman, Eric Paschall
  • Pivots : Willie Cauley-Stein, Kevon Looney, Alen Smailagic

14 joueurs garantis, un Andrew Harrison qui pourrait faire le quinzième homme, et donc un McKinnie qui paye les frais d’une NBA impitoyable. On en reparle en décembre quand Marquese Chriss sera en surpoids et incapable de jouer plus de quatre minutes de suite ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top