Heat

Dion Waiters suspendu un match par le Heat : nos inspecteurs sont sur le coup, on va commencer notre enquête en cuisine

Le Pari

Le plus important ? Ne jamais mélanger les lipides et les glucides.

Source image : YouTube

Qui dit reprise officielle de la NBA dit obligation de filer droit. T’as un contrat garanti et les millions qui vont avec donc tu la fermes et tu charbonnes. Ça c’est pour la théorie, mais la pratique est évidemment souvent mise à mal par quelques têtes brûlées, et parmi elles… Dion Waiters. Ce bon vieux Dion Waiters qui a donc apparemment dépassé les limites ces derniers jours et qui sera donc suspendu un match par sa franchise afin de réfléchir à ses conneries. Collé avant même la rentrée, ça commence bien.

Le Heat a de belles ambitions cette saison. L’arrivée de Jimmy Butler et de sa soif de victoires a redonné le sourire à des fans privés de Playoffs la saison passée, le départ de la Castafiore Whiteside ne les a pas spécialement fait pleurer, les progrès attendus de Bam Adebayo et les skills beaucoup trop frais de Tyler Herro enjaillent également South Beach… bref tous les voyants sont au vert en ce début de saison. Objectif Playoffs et plus si affinités, mais pour cela le groupe d’Erik Spoelstra devra être soudé et ne pas laisser de place aux dérapages individuels. Ce que ne semble pas avoir compris ce bon vieux Dion Waiters, puisque le bouillant arrière n’a même pas attendu le début de saison pour se faire remarquer. ESPN nous rapporte ainsi ces propos du boss Pat Riley, monté au créneau hier pour officialiser la première heure de colle de la saison pour son sniper grassouillet :

« Il s’est passé un certain nombre d’incidents inacceptables cette semaine, tout ceci se ponctuant avec un comportement pas du tout professionnel sur le banc lors de notre dernier match. En conséquence, j’ai donc décidé qu’il serait suspendu. »

On se souvient que le Heat avait déjà renvoyé James Johnson chez la nutritionniste après que le tatoué se soit pointé à la reprise dans une forme que l’on qualifiera de non-olympique, et Pat Riley et ses sbires envoient donc un second message à leurs troupes : cette saison c’est du sérieux, pas de place pour les coquins. Pour ce qu’il s’est passé vendredi soir face à Houston, on a effectivement vu Céline parlementer fort avec son coach en fin de match, lui qui n’a pu se montrer que dix petites minutes et qui semblait donc passablement en désaccord avec l’homme à qui il est censé obéir. Pour le reste ? Si Patoche Riley parle de plusieurs incidents on imagine clairement le joueur se pointer à un entraînement avec son paquet de Camel, avec un pilon roulé à la hâte, des restes de pizza douze fromages au coin de la lèvre ou même avec une canette de binouze pas encore terminée. On sait que le bonhomme n’a parfois pas les yeux en face des trous, on sait qu’il aime vivre la grande vie… et on imagine donc aisément le genre d’actions qui ont pu mener à la suspension de Dion.

Il n’y aura pas de passe-droits cette saison à Miami, pas même pour Dion Waiters. Bilan comptable de ce carton jaune ? 80 000 balles en moins sur la paie, pas la fin du monde mais une nouvelle preuve que le staff du Heat n’hésitera pas à taper au niveau du porte-monnaie si ses joueurs déboitent des Brie de Meaux juste avant les matchs. Vilains va.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top