Rookie Rankings

Rookie of the Year 2019-20, les pronostics de la rédaction : qui succèdera à Luka Doncic ?

Luka Doncic

Beaucoup de Zion évidemment, mais pas que…

Source image : NBA League Pass

A l’aube d’une saison qui s’annonce une nouvelle fois explosive, la rédaction de TrashTalk s’est évidemment laissé aller au petit jeu des pronostics. MVP, MIP, ROY, COY, DPOY et 6thMOY, six trophées qui n’attendent que d’être soulevés à nouveau. Giannis Antetokounmpo, Pascal Siakam, Luka Doncic, Mike Budenholzer, Rudy Gobert et Lou Williams attendent leurs héritiers, avec notamment… quatre d’entre eux qui viseront le back-to-back, voire la passe trois pour certains. Qui seront les héros de cette nouvelle saison ? La Team TrashTalk doit-elle ouvrir un cabinet de voyance ? On vous laisse étudier tout ça, et vous pourrez en juger dans quelques mois.

On termine notre série de pronostics de début de saison avec le trophée de Rookie of the Year. L’an passé deux hommes s’étaient tiré la bourre toute la saison, Luka Doncic et Trae Young, avant de voir finalement le prodige slovène soulever le trophée à la fin du mois de juin. Qui succèdera au meneur/arrière/ailier/génie des Mavs ? On s’est penché tranquillement dessus et on commence, comme d’hab, par vous partager nos prédictions de la saison passée car, pour une fois, on avait presque tous tapé dans le mille. #Fierté.

David : Ja Morant

J’avais le choix entre la facilité Zion Williamson et le troll Coby White, voire le chauvinisme irréaliste Sekou Doumbouya. Et finalement j’ai changé complètement mon fusil d’épaule pour mettre en avant Ja Morant qui a dans les jambes le matos pour dynamiter le jeu des Grizzlies et envoyer du sale. Dans un effectif qui a subi un sacré coup de balai, le rookie aura les opportunités de montrer l’étendue de son talent dès ses débuts, avec en plus une valeur sûre dans la raquette à qui donner quelques caviars en la personne de Valanciunas. Alors oui, on ne remplace pas Mike Conley facilement, mais comme le style de jeu sera bien différent, il n’y aura probablement pas le poids de la comparaison, ce qui permettra à Ja de jouer plus libéré.

Bastien : R.J. Barrett

Difficile de se dresser devant le Thanos de la Nouvelle-Orléans, qui risque de rouler sur la compétition, proposer des statistiques impressionnantes, remplir les Top 10 au quotidien et tout ça dans une équipe compétitive. Mais on va quand même mettre une piécette sur l’ami canadien à New York, sur la durée. Oui, au fil de la saison qui arrive, R.J. Barrett devrait trouver ses marques et ainsi valider toute la hype qui a été placée sur ses larges épaules. Jeu agressif, médias en soutien, fans amoureux de son attitude, la story sera belle et méritera quelques votes en bonus dans la course au titre de Rookie de l’année.

Alex : Zion Williamson

Les Ja Morant ou R.J. Barrett et bien évidemment Cam Johnson auront peut-être leur mot à dire dans cette course mais si le bestiau venu de Duke ne se blesse pas, ses stats vont être monstrueuses dès sa première année. 20 points, 8 rebonds, quelques passes, quelques interceptions, du spectacle dans tous les sens… Ajoutez à cela le fait que les Pelicans pourraient proposer du jeu, voire quelques victoires marquantes et vous obtenez votre rookie de l’année. Grand favori !

Ben : Zion Williamson

Pas de risque mais j’assume. Le gars a déjà tué le débat après trois matchs de pré-saison pour ceux qui avaient encore des doutes. Oui, le risque de blessure existe et je ne me rappelle pas de la dernière fois que j’ai vu un gamin de 19 ans taper des 360 en plein match avec 130 kil sur la balance mais les Pelicans ne feront pas deux fois la même erreur et ils le protégeront assez pour ne pas mettre en péril le reste de sa carrière. Même avec 25 minutes de moyenne par match, il n’y aura pas d’autre débat si ce n’est de savoir s’il doit participer au All-Star Game dès sa première saison NBA.

Nico : Zion Williamson

J’étais tenté de mettre Ja Morant, car je pense que le meneur des Grizzlies va bien cartonner cette saison, mais c’est quand même difficile de ne pas choisir le numéro un de la Draft Zion Williamson, surtout avec ce qu’il montre en pré-saison. Le mec est tout simplement un monstre de la nature, un phénomène physique qui va faire des ravages dans le jeu rapide et offensif des Pelicans. Il ne sera pas tout seul car il y a beaucoup de talent autour de lui mais à seulement 19 piges, il semble déjà prêt à prendre d’assaut la ligue. De plus, avec la hype (justifiée) qui l’accompagne, les futurs highlights qui marqueront sa saison rookie et une équipe des Pelicans qui pourrait bien se battre pour les Playoffs, Zion cochera toutes les cases pour remporter le titre de rookie de l’année.

Giovanni : Coby White

Whaaaaat ? Bah ouais. Tenté de répondre Zion Williamson, et honnêtement il a ma préférence en cas de saison qui le verrait jouer plus de quarante matchs, mais j’ai envie de prendre un énorme risque en répondant Coby White. On se souvient de la saison 2018-19 de Trae Young dans une équipe en reconstruction, et si l’on rajoute à ça le fait que je suis assez fou pour avoir regardé trois matchs de pré-saison des Bulls en direct… ça donne une petite hype pour le futur meneur remplaçant des Bulls. Ma théorie ? Coby White qui supplante rapidement Tomas Satoranski dans le cinq et qui nous sort une saison grandiose à bade de perfs énormes du parking notamment, juste assez pour porter les Bulls à une historique… dixième place (faut pas pousser) et pour siffler le trophée de ROY à R.J., Zion, Ja et qui vous voulez. Un peu osé, mais si tout ça arrive faudra me payer le champagne en juin.

On part donc sur trois Zion, un Ja, un Ergey et un Coby. Et pour vous ça donne quoi ? On vous laisse nous dire ça en commentaires, qu’on puisse se marrer tous ensemble dans quelques mois ?

3 Commentaires

3 Comments

  1. el barbudo

    19 octobre 2019 à 0 h 01 min at 0 h 01 min

    1. RJ Hunter, parce qu’il va avoir les clés du tank des Knicks, le double des clés, et le triple aussi. Et parce que le Zion freak Williamson fera une saison tronquée par les blessures (paraît fragile c’te type-là).

    2. Ja Morant, parce qu’il va avoir les clés du tank des Grizzlies, le double des clés, et le triple aussi.

    3. Rui Hachimura, parce qu’une fois la trade deadline de février passée, et Bradley Beal tradé, il va avoir les clés du tank des Wizards, le double des clés, et le triple aussi.

    • el barbudo

      19 octobre 2019 à 0 h 08 min at 0 h 08 min

      Erratum, il faut lire RJ Barrett et non Hunter.

  2. Mika Taureau Rouge

    22 octobre 2019 à 14 h 30 min at 14 h 30 min

    Zion avec 70 matchs et des highlights en pagaille serai Rookie of the Year. Mais je ne le vois pas faire autant de match, on aura pas droit à une Blake ou Simmons mais la saison rookie de Zion se fera avec beaucoup de prévention de la part du staff des Pelicans et Zion prendra du retard sur des RJ Barrett qui plante un 30 points au Madison Square Garden ou des contres attaques éclair de Ja Morant.
    Le cœur me dit Coby White mais ce n’est pas e que l’on attend de lui, une belle saison serai déjà bien suffisant pour nous la fanbase des Bulls, surtout si il la réalise en sortie de banc.
    Le Roy 2019-2020 sera-t-il un podium de draft? Je pense sincèrement que oui. Et entre le nouveau prototype hype New-Yorkais et le renouveau explosive des Grizzlies la compétition sera rude. Au finale je pense qu’à peu près égalité de stats, Ja Morant serai ROY vu la concurrence qu’il mangera en face de lui tous les soirs. Mais justement cette concurrence est bien plus ouverte à l’Est et RJ devrait en profiter à fond. Un 16-6-3 avec des bons pourcentages et quelques cartons à 3O points à la maison voilà ce qui lui faudra pour être ROY. Et je pense que c’est ce que l’on aura, alors pour moi, le Rookie of the Year 2019-2020 sera du côté de New-York, RJ Barrett.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top