Raptors

Les salaires des Toronto Raptors pour la saison 2019-20 : le coffre est plein avant de se faire braquer par Pascal Siakam

Salaires Toronto Raptors pari

Le contrat max serait-il mérité pour le MIP à votre avis ?

Source image : montage via CC0 Public Domain via www.publicdomainpictures.net

Qui dit nouvelle saison dit nouveaux chèques à faire tous les 30 du mois, et à ce petit jeu-là le comptable des Raptors s’en sort plutôt bien pour un champion NBA en titre. Ce qu’il dit moins fort, c’est qu’il doit être la seule personne de tout le Canada à se réjouir d’avoir vu partir Kawhi Leonard cet été. Le max, ça aurait fait cher pour un standupper qui parle moins qu’un mime.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

Source image : Basketball Insiders

Afin de bien comprendre les salaires et types de contrats distribués, nous vous rappelons que vous pouvez accéder aux définitions des options, en cliquant sur les liens ci-dessous :

___

Situation financière par rapport au cap

  • Le seuil de la Luxury Tax est fixé à 132,627,000$ cette année.
  • Le Salary Cap de la NBA est fixé à 109,140,000$ cette année.
  • Avec 121,804,588$ prévus contractuellement cette saison, les Raptors ont une masse salariale qui se situe quasiment dans la moyenne de la Ligue. Un exploit quand on sait qu’ils ont soulevé le trophée Larry O’Brien en juin mais qui implique forcément beaucoup de changement dans les rangs de Nick Nurse.
  • Au revoir Kawhi, à plus Danny, les deux membres des Spurs arrivés dans le cadre du trade avec DeMar DeRozan ont déserté le pays après un an et ça se ressent forcément positivement dans la masse salariale. L’inconvénient, c’est que les Raptors n’auront plus du tout la même dégaine sportivement et il va déjà falloir entamer la transition quelques mois seulement après l’obtention du premier titre de leur histoire. Une période qui pourrait être symbolisée par un visage : ce bon vieux Pascalou qui est parti pour devenir le franchise player de Toronto pendant quelques années. Mais pour ça, il va quand même falloir que Masai Ujiri sorte son chéquier. Suspense…

Joueurs sous contrats garantis pour la saison suivante : 3

  • Kyle Lowry
  • Norman Powell
  • Patrick McCaw
  • La prolongation du meneur pourrait être un trompe l’œil (voir plus bas) et on constate que les Raptors étaient vraiment all-in l’année dernière et qu’ils n’avaient pas forcément préparé la suite. Le GM a donc un énorme chantier devant lui avec près de 80 millions de dollars de disponibles sous le cap pour construire un groupe solide l’été prochain. On pourra peut-être bientôt retirer une trentaine de patates à ce somme pour payer le max à Spicy P mais c’est tout.

Trois joueurs dans des situations intéressantes cette saison

  • Pascal Siakam : toujours dans son contrat rookie, le Camerounais ne sera plus sous-payé très longtemps. Si la franchise ne foire pas les négociations et décide vraiment d’en faire la star de l’équipe ces prochaines années, son salaire pourrait rapidement être multiplié par 15. Mais il va quand même falloir se dépêcher pour signer tout ça et aborder la suite l’esprit tranquille.
  • Kyle Lowry : prolongé pour 31 millions de dollars et une année de plus il y a quelques semaines (le détail n’apparaît pas encore dans le tableau), Calorie pourrait en fait quitter le Canada beaucoup plus tôt que prévu. En effet, le Woj a bien refroidi l’ambiance en expliquant que ce move pourrait en réalité être une stratégie pour permettre à Masai Ujiri de le trader plus facilement avant la deadline. Le meneur aura quand même plus de valeur avec un contrat garanti jusqu’en 2021 que s’il était libre de signer où il le souhaite lors de la Free Agency 2020.
  • Marc Gasol : encore capable de grandes performances comme on l’a vu durant le Mondial remporté par la Roja en septembre, Big Spain ne mérite quand même pas forcément l’intégralité de ses 25 millions promis cette saison. Mais les Raptors étaient au courant de sa situation contractuelle en le faisant venir de Memphis en cours de saison et Marco ne doit pas se sentir coupable de braquage. Au moins comme ça il pourra payer quelques coups à boire à ses collègues lors des sorties d’équipe en déplacement.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top