Los Angeles Clippers

Les Clippers surclassés par James Harden et les Rockets en pré-saison : clairement surestimés ces mecs-là

Ça veut vraiment jouer le titre avec une telle chemise ?

Source image : NBA League Pass

La NBA est de retour ! Bon, pas la vraie NBA, car on parle de pré-saison, mais on s’en tape car après des mois sans match, un Cavaliers – Suns aurait suffi à notre bonheur. Sauf que là, il y avait un Rockets – Clippers plutôt alléchant au programme du côté d’Honolulu, même si certains ont brillé par leur absence. 

On avait déjà eu droit à un avant-goût il y a quelques jours avec la rencontre entre ces mêmes Rockets et les Sharks de Shanghai, mais on avait bien envie de voir un match entre deux équipes NBA. Parce que bon, faut dire que l’opposition entre les Fusées et les Chinois s’était un peu transformée en film interdit aux moins de 18 ans, avec… 69 points d’écart au final. Cette fois-ci, James Harden et ses copains étaient confrontés aux Clippers, l’une des équipes les plus hype de la NBA après leur intersaison XXL. Un Houston – Los Angeles à 7h du matin en France, ça se mate. Mais on va tout de suite mettre les points sur les i. Pas de Paul George évidemment, pas de Kawhi Leonard non plus, et pas de Russell Westbrook. Ça n’a pas empêché PG-13 et Brodie de se faire des bisous, mais pour jouer au basket on repassera. Heureusement, on avait quand même James Harden sur le parquet. Et le Barbu s’est bien amusé. 37 points, 7 rebonds, 7 caviars, 17 lancers francs marqués, 14 shoots du parking tentés, 35 step-backs réalisés, du classique quoi. L’ancien MVP s’est même permis de tenter son nouveau move et devinez quoi, il a obtenu des lancers. Grosse surprise n’est-ce pas ? Sous l’impulsion de l’arrière, Houston a clairement dominé la rencontre en imposant le rythme, pour finalement s’imposer 109-96. Pour info, le score indiquait +24 après trois quart-temps. Les Rockets avaient déjà un match dans les jambes avec un camp d’entraînement qui a commencé plus tôt, tandis que c’était la reprise pour les Clippers. Plutôt logique donc.

Que dire de plus sinon qu’on était dans une ambiance de pré-saison. Chemise à fleurs pour Doc Rivers et ses assistants, énormément de fautes, de la briquasse, des turnovers, Mike D’Antoni qui challenge une faute offensive de James Harden pour tester les nouvelles règles… bref, tout ce qu’on aime. Bon on noircit volontairement le tableau car il y a quand même eu des choses intéressantes de chaque côté. Déjà, il y a un mec qui n’était pas dans le même délire que les autres. Son nom ? Patrick Beverley. Pré-saison ou pas, rien à battre, le mec avait décidé d’enclencher le mode chien de garde sur Harden dès le début du match. Il rigole pas Pat et c’était sympa de voir un peu d’intensité au milieu de tout ça. Certains jeunots ont également profité de l’opportunité pour s’illustrer. On pense par exemple à Chris Clemons côté Houston, le meneur rookie non drafté d’1m75, auteur de 15 points, 4 rebonds et 3 passes décisives en l’espace de 23 minutes. On pense aussi à l’extérieur Terance Mann, sélectionné au deuxième tour de la dernière Draft par les Clippers, et qui a terminé avec 8 points, 9 rebonds et 4 assists au compteur. Voilà en gros ce qu’on peut retenir de cette rencontre. Le plus important cependant, c’est que la saison régulière se rapproche de plus en plus, et ça c’est quand même le kiff.

Évidemment, pas de réelles conclusions à tirer d’une telle rencontre, et le résultat est anecdotique. Mais au moins, on a pu voir un peu de basket et c’était pas mal pour se chauffer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top