Hawks

Vince Carter bade à l’idée de bientôt terminer sa carrière : on aurait tous bien besoin d’un gros câlin collectif

Malheureusement, ce sera bientôt fini…

Source image : YouTube

Toutes les bonnes choses ont une fin, et malheureusement la carrière de Vince Carter va se terminer à la fin de cette saison. Un crève cœur pour tous les fans NBA qui ont grandi avec ses exploits. Pour lui qui aime plus que tout la balle orange, la saison sera à la fois joyeuse mais aussi très difficile à vivre.

Vince Carter est un joueur immortel, ses talents de basketteur auront bercé plus d’une génération. Mais à 42 ans la fin est proche, après cette saison 2019-20 sous le maillot des Hawks, Vinsanity prendra sa retraite. Forcement, après 22 ans dans la Grande Ligue, il est difficile de se dire que c’est définitivement terminé. Surtout quand on aime le basket comme lui, qui préférait largement un rôle et des minutes dans un roster plutôt que de rejoindre un contender au titre où il ne jouerait presque pas pour obtenir une bague. Pour sa dernière saison il a décidé de rester à Atlanta pour 2,5 millions de dollars où il aura encore plus un rôle de mentor auprès des nouveaux jeunes arrivants. Half Man-Half Amazing s’est confié pour le Atlanta Journal Constitution sur le sentiment qui l’habite à l’aube de cette dernière aventure en NBA.

« Je galère avec ça. Réaliser que la fin est proche est probablement ce qui me fait le plus peur. J’ai parcouru tellement de chemin et là ça va se terminer. Je fais ça depuis si longtemps, depuis de si nombreuses années. Mais ça veut dire qu’en septembre, je ne vais plus avoir à me préparer pour jouer au basket et rejoindre mon équipe. Après 22 ans, ça fait peur. »

Pour nous, amoureux de basket, entendre notre Vince Carter parler comme ça équivaut à un coup de poignard dans le cœur. Kleenex va voir son chiffre d’affaires augmenter tout au long de la saison et tout particulièrement lors de son dernier match à Toronto, le 11 avril 2020, et sa dernière apparition en carrière prévu le 16 avril, où il vaudra mieux avoir prévu plusieurs paquets de mouchoirs. Et puis, si les Dieux du basket se rencontrent, la jeune bande de loups des Hawks va peut-être miraculeusement participer au Playoffs pour voir une dernière fois Air Canada dans une série éliminatoire. Pour le reste, on se doute que Vince aura des ovations dans toutes les salles de le Ligue à l’instar d’un Kobe en 2016 ou de Wade et Dirk la saison dernière. Mais VC ne veut pas être le centre de l’équipe, le basket avant tout pour lui, encore une preuve de la mentalité incroyable du monsieur.

« J’apprécie tout ça, je sais comment ça fonctionne et je comprends, mais inconsciemment je ne veux pas que les gens pensent que je viens là pour être au premier plan, pour que tout tourne autour de moi. Je ne veux pas que ce soit le cas. »

Le mot d’ordre dans ce genre de situation c’est de « profiter », profiter de chaque instant avec Vince sur le parquet. Le meilleur dunkeur de tous les temps va vivre sa 22ème saison en NBA, plus que n’importe quel autre joueur dans toute l’histoire, une ligne de plus à une carrière exemplaire. 

Source texte : Atlanta Journal-Constitution

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top