Pistons

Dwane Casey considère bien Sekou Doumbouya comme un poste 3 : par contre, il ne le voit pas encore comme un titulaire

On aurait préféré l’inverse.

Source image : Youtube/Detroit Pistons

Sekou Doumbouya, c’est 2m06 de haut, un bon petit athlète et un gars capable par moments de sanctionner du parking. Et dans la NBA moderne, quand on voit débarquer ce type de joueur, on se demande souvent s’il est un poste 3 ou 4. Pour son nouveau coach, Dwane Casey, il ne va pas y avoir de débat : Sekou jouera ailier cette saison chez les Pistons.

On le sait, Sekou Doumbouya n’a que 18 ans, et c’est donc loin d’être un produit fini en termes de basket. À tel point qu’on peut même s’interroger sur le poste auquel il peut évoluer dans la Grande Ligue. Si le Français a surtout joué au poste 3 dans sa jeune carrière, il n’est pas impossible qu’il devienne poste 4 un jour. Car l’ancien de Limoges fait déjà 2m06, et à une heure où le small-ball règne, on n’est pas loin d’être à la taille suffisante pour jouer dans la raquette. Et en plus, on n’est même pas sûr qu’il ait fini sa croissance. Mais bon, l’acclimatation en NBA risque déjà de ne pas être facile pour le pick 15 de la Draft et il n’est peut-être pas nécessaire de le faire évoluer en plus à un poste qu’il maîtrise un peu moins. Surtout qu’à Detroit, Blake Griffin risque de ne pas laisser beaucoup de minutes derrière lui sur ce poste. Donc pour le moment, pas question de le voir évoluer à l’intérieur chez les Pistons, comme l’explique son nouveau coach Dwane Casey à The Athletic :

« Je dirai qu’il est toujours derrière Luke (Kennard), Svi (Mikhailiuk) et Tony Snell… Maintenant, pour nous, c’est un 3 plus qu’autre chose. En vérité, je ne veux pas qu’un jeune joueur doive apprendre à jouer à deux postes. Je pense, éventuellement, qu’à un certain moment de sa carrière, il pourra devenir un stretch 4. »

Bon, reste donc un problème apparemment : peu importe le poste, ce n’est même pas sûr que Sekou joue. Quatrième dans la hiérarchie des ailiers, il va falloir s’accrocher pour décrocher des minutes. Surtout que Casey l’avait dit récemment : si le Français est un peu tendre, il n’aura aucun scrupule à l’envoyer en G League pour le faire apprendre. Un sacré coup de pression, mais celui-ci est tout à fait capable de renverser la hiérarchie. Déjà, il ne faut pas faire dire à son coach ce qu’il n’a pas dit : le COY 2018 trouve son rookie « très talentueux » et n’est pas contre lui donner sa chance. Et en plus, quand on voit les gars devant lui, il n’est pas impossible de se faire une place. Bon, ça risque de ne pas être facile de déloger Tony Snell qui a mine de rien un petit bout d’expérience en NBA, mais derrière, Luke Kennard pourrait dépanner surtout sur un poste 2 pas hyper fourni, tandis que Svi Mikhailliuk n’a que 42 matchs de NBA dans les pattes… On croit en toi Sekou, ça peut largement le faire, même s’il va falloir s’accrocher au début.

Décidément, Dwane Casey ne veut pas faire de traitement de faveur pour son rookie. Clairement considéré comme un poste 3 par son coach, Sekou Doumbouya va devoir taffer dur pour avoir des minutes. Mais on sait très bien qu’il peut le faire.

Source Texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top