Pistons

Dwane Casey est clair sur Sekou Doumbouya : le Français pourrait passer par la G League s’il n’est pas prêt à faire le grand saut

On n’a pas signé pour voir Sekou en G League, nous.

Source image : Youtube/Detroit Pistons

Français oblige, on a forcément hâte de voir Sekou Doumbouya débarquer à Detroit cette saison. Mais il ne faut surtout pas oublier que le gamin a à peine 18 ans, et qu’on mise sur lui pour le long terme dans le Michigan. Donc Dwane Casey préfère prévenir : s’il juge que Sekou n’est pas prêt après le training camp, y’a moyen qu’il passe par la case G League.

On le sait : Sekou Doumbouya est l’un des plus gros potentiels de sa cuvée, et c’est pour ça qu’on l’attendait peut-être un peu plus haut qu’à la 15ème place où il a été drafté. Mais si le Français a finalement rejoint les Pistons, c’est peut-être parce que les autres franchises qui ont sélectionné avant voulaient un gars qui pouvait plus apporter dans l’immédiat. Si ses qualités athlétiques et sa polyvalence sont certaines, il y a encore pas mal d’incertitudes sur son adaptation à la meilleure ligue du monde. Donc même si on aimerait le voir jouer 20 minutes par match dès le début de la saison, il va peut-être falloir faire preuve d’un peu de patience. En tout cas, Dwane Casey est clair au micro de Keith Langlois de Pistons.com : le Français pourrait polir son jeu en G League quelques temps si le coach des Pistons ne le juge pas prêt à débuter en NBA.

« Il aura tout le mois de septembre et d’octobre pour vraiment travailler et essayer de comprendre ce que nous faisons, mais pour jouer ces matchs, on verra où il en est à la fin du camp d’entraînement. S’il est prêt à jouer avec nous, il sera avec nous. Mais si ce n’est pas le cas, il y passera du temps [en G-League, ndlr]. »

Vu comme ça, c’est peut-être un peu flippant, mais Casey précise bien que la G-League n’est pas une punition et que Sekou pourrait aussi ne pas passer par cette étape. Car s’il est exigeant, l’ancien coach des Raptors n’est pas fermé : « Je ne fais pas partie des coachs qui pensent que parce qu’il est jeune, il ne doit pas jouer« . Donc le training camp va être déterminant pour Sekou, et s’il arrive à convaincre son entraîneur, il pourrait vite grappiller du temps de jeu. Car en plus, la concurrence n’est pas folle à l’aile. C’est très ouvert et personne ne semble vraiment indéboulonnable sur le poste 3. Donc si Sekou peut potentiellement faire un tour en G League, il peut aussi vite se faire une jolie place dans le roster des Pistons s’il parvient à montrer des choses intéressantes à Dwane Casey. Allez Sekou, assure lors du training camp s’il te plaît, c’est important pour bien démarrer.

Les débuts de Sekou Doumbouya dans la Grande Ligue pourraient être un poil complexes puisque son coach n’est pas du genre à faire des cadeaux. Mais Casey ne sera pas pour autant sévère avec le Français, et s’il le mérite, il jouera. En tout cas y’a clairement la place dans le roster des Pistons, donc on croise les doigts pour que Sekou arrive vite à s’imposer à Detroit.

Source Texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top