Lakers

Le 5 majeur des Lakers n’est pas encore défini : LeBron, AD et Danny Green verrouillés, qui les rejoindra ?

lakers

Base plutôt solide en perspective.

Source image : @NBA

Comme quelques autres franchises, les Lakers ont aujourd’hui tenu leur traditionnel Media Day. L’occasion pour beaucoup de monde de s’exprimer, dont le coach Frank Vogel qui a été clair sur un point en particulier : son 5 majeur, pour le moment, n’est pas défini.

Ils étaient là, souriants, excités à l’idée de pouvoir enfin jouer ensemble. LeBron, AD, Kylz Kuzma, Rajon Rondo et compagnie, tous les membres de la team Lakers 2019-20 se sont présentés pour leur mission protocolaire de chaque début de saison. L’impatience était évidemment palpable. Il faut dire qu’avec autant de talent et de vétérans dans la même pièce, avec autant de nouveaux visages et des détracteurs à faire taire, les joueurs de Los Angeles ne tiennent plus trop en place. La bonne nouvelle, pour eux, c’est que le camp d’entraînement démarrera bientôt, ce qui permettra au groupe de créer des premiers automatismes, mettre en place quelques premiers systèmes, et trouver une alchimie qui mènera la franchise aux 16 titres vers une 17ème parade. La moins bonne nouvelle, elle est cependant pour Frank Vogel. Sous pression avant même d’avoir entraîné son équipe sur un seul match de la saison à venir, mis en doute avec un Jason Kidd plus ciblé que jamais sur son banc, le stratège de la cité des anges va devoir mettre en place un 5 majeur assez rapidement. Et si cela semble déjà aisé à faire pour certains, l’équilibre n’est pas si évident que cela à trouver. Des titulaires efficaces, des remplaçants productifs, pour que tout le monde s’y retrouve et que les Lakers envoient un message fort à la concurrence, Vogel devra trouver la bonne mayonnaise et la cuisiner sur les semaines à venir. Un point a attiré l’attention de nombreux observateurs, c’est la blessure de Kyle Kuzma. Le jeunot, qui affirme vouloir devenir All-Star cette saison, a un pépin au pied et pourrait louper le début de saison. Mais est-ce que cela l’écartera du 5 majeur pour la suite de la compétition ? Quel meneur coller au duo AD-LeBron ? Et quel pivot pourra effectuer les basses besognes afin d’éviter une surchauffe pour Davis ? Frank Vogel s’est exprimé sous forme de teaser, en faisant comprendre à l’audience que le camp d’entraînement servira d’évaluation. Une fois ce grand test passé, l’intéressé pour déterminer son 5 et donc alimenter les débats chez les passionnés Californiens.

“Aucune décision n’a été encore prise concernant le cinq de départ. Nous allons observer différentes combinaisons et leur efficacité tout au long du camp d’entraînement. On peut partir sur beaucoup d’options, car nous avons une grande flexibilité dans cet effectif.”

Mystère, mystère. Ceci étant dit, trois hommes semblent sortir du lot de manière assez unanime. LeBron, who else, Anthony Davis… et Danny Green. Le récent champion avec les Raptors est le combo parfait pour les deux stars, grâce à sa défense, son expérience et son adresse à distance qui ouvrira des lignes de pénétration. Mais ensuite ? C’est là que cela peut devenir tricky. Kuzma est un titulaire quasiment indiscutable de par son talent, mais à quel poste le faire jouer ? Davis n’est pas venu pour jouer pivot, son poste d’ailier-fort naturel décalera donc LeBron en ailier. On adore Kyle, mais en tant qu’arrière c’est pas le projet, surtout si Danny Green prend ce spot. Un ancien qui a impressionné apparemment pas mal de monde cet été en coulisses est Rajon Rondo, lui qui distribuera les gonfles sans faire la tête. L’avantage, c’est le vécu de Rajon dans ces situations sous pression. L’inconvénient, c’est le spacing. Même si Rondo a montré qu’il pouvait parfois rentrer ses tirs, on est loin de spécialistes comme Quinn Cook ou Troy Daniels. Sauf que ces deux copains en titulaires, c’est aussi tendu. Dwight Howard ou JaVale McGee en pivot dès l’entre-deux ? Fort probable, surtout concernant le second qui jouera ses quelques minutes intensément avant de laisser le premier dominer les remplaçants adverses. La vraie question se pose en fait sur le futur poste de… LeBron. Car capable de mettre en place les attaques (sans défendre sur les meneurs adverses), le King pourrait avoir Dwight, AD, et Danny Green avec Kentavious Caldwell-Pope par exemple pour avoir le spacing désiré. De là à parler de LeBron en tant que meneur titulaire des Lakers ? Pas sûr. Le casse-tête est donc là pour Vogel, en sachant que tout le monde devra être satisfait par son rôle et son temps de jeu. Comme d’habitude, les résultats s’occuperont de parler en son nom, mais si ça cafouille en sortie de starting-blocks, attention…

Quel 5 majeur pour les Lakers cette saison ? Kuzma est-il un starter indiscutable ? La parole revient à Frank Vogel, le coach a un petit mois pour trouver son équilibre et permettre à Los Angeles de tenir tête aux mastodontes de l’Ouest. Y’a du boulot.

Source : Lakers.com

1 Comment

1 Comment

  1. ElGaucho

    28 septembre 2019 à 11 h 55 min at 11 h 55 min

    Je vois bien Rondo Green LBJ AD Mcgee en starters, mais Bradley et Kuz pour finir le match à la place de Rondo et Mcgee

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top