Rockets

Officiel : Thabo Sefolosha rejoint son compatriote Clint Capela à Houston, ça va sentir la raclette dans les vestiaires

Thabo Sefolosha

Que ce soit en cuisine ou en basket, les Suisses ont du goût.

Source image : YouTube

Un peu plus d’un mois avant la reprise, les Rockets testent encore des joueurs pour compléter leur roster. Vous pouvez déjà compter sur Thabo Sefolosha pour faire partie de l’aventure puisque le Suisse vient de signer un contrat d’un an au minimum vétéran dans le Texas.

A 35 piges, le natif de Vevey sur la rive nord du Lac Léman intègre donc la cinquième franchise de sa carrière. Après Chicago, Oklahoma City, Atlanta et un passage dans l’Utah depuis deux ans, Thabo ne respectera pas la règle de l’alternance des Conférence cette fois-ci. En effet, quelques jours seulement après l’ouverture du training camp des Rockets où participe du beau monde pour tenter de se faire une place dans l’équipe de Mike D’Antoni, le vétéran a rapidement convaincu les dirigeants selon Marc Stein du New York Times. Sefolosha aura pour principale mission de défendre sur les stars adverses pendant que Russell Westbrook et James Harden ou leurs back-ups s’occuperont de canarder toute la soirée des quatre coins du parquet. Une bonne pioche pour Space City qui vient d’essuyer le refus d’Iman Shumpert dont les qualités se rapprochent beaucoup de l’Helvète. Et même si la D des Rockets s’est nettement améliorée depuis deux ans, on souhaite quand même bon courage au dernier homme sur la planète à jouer au basket en Air Max. Maintenant que Jeff Bzdelik a quitté la région pour de bon, on se demande qui va prendre le relais pour sensibiliser les joueurs sur l’importance de la protection du cercle au sein du staff de Mr Pringles.

Pour sa treizième saison NBA, l’ancien joueur de l’ELAN chalonnais tournait à 3,8 points, 2,5 rebonds et 0,9 interception en 12 minutes de moyenne sous le maillot du Jazz l’année dernière, représentant sa pire campagne depuis sa rookie year. A Houston, il sait qu’il aura un vrai rôle à jouer dans son secteur favori : la défense. Car derrière le duo de All-Star qui rend nostalgique les fans du Thunder, Austin Rivers, Eric Gordon et Gerald Green auront également besoin d’un 3 and D pour leur créer des espaces en attaque et ne pas totalement prendre l’eau de l’autre côté du parquet. Thabo Sefolosha s’assure ainsi l’un des derniers spots disponibles dans le roster confectionné par Daryl Morey à quatre semaines de la reprise. Dans le même temps, l’étau se resserre pour Nick Young, Raymond Felton, Corey Brewer, Terrence Jones, Anthony Bennett et les autres qui sont actuellement à Las Vegas pour passer des tests devant les dirigeants de la franchise dans le but d’obtenir un contrat garanti avant le début de la saison.

Membre de l’épopée du Thunder qui a accédé aux Finales NBA contre le Heat en 2012, Thabo Sefolosha n’arrive pas totalement en terrain inconnu. En effet, outre Russ et Ramesse avec qui il a déjà partagé son vestiaire à OKC, il retrouvera aussi son unique compatriote évoluant en NBA puisque Clint Capela a prolongé dans le Texas pour 90 millions de dollars sur cinq ans en 2018. Il faudra pas s’étonner si ça sent la raclette dans les coursives du Toyota Center, ce seront juste les deux Suisses qui respecteront les traditions locales.

Source texte : The New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top