Mondial

Coupe du Monde 2019, Day 11 : les matchs à élimination directe viennent à peine de débuter, et c’est déjà la folie !

Et si on vivait la même chose demain ?

Source image : YouTube

Onzième jour de Coupe du Monde, premier jour de quarts de finale, et grosse surprise à la clé. Pour le début des matchs à élimination directe ce mardi, on a eu droit à la défaite pas du tout prévue de la Serbie, et la qualification attendue de l’Espagne. Retour rapide sur les deux rencontres de la journée.

Les matchs à élimination directe, ce n’est pas vraiment le même délire que les matchs de poule. Pas de possibilité de se rattraper en cas de faux pas, pas le droit de se planter sous peine de se faire jarter de la compétition. Les Serbes, pourtant impressionnants lors de leurs quatre premiers matchs, sont tombés dans le piège argentin et sont désormais éliminés de la compétition alors qu’ils faisaient partie des grands favoris du Mondial. Pas assez appliqués et un poil hautains, Nikola Jokic et ses potes ont été dominés par une magnifique équipe argentine qui n’était pas intimidée une seule seconde par son adversaire du jour.

Un peu plus tard dans l’après-midi, l’Espagne a par contre tenu son rang contre la Pologne. Bon, évidemment, les Polonais et les Argentins n’évoluent pas vraiment dans la même cour mais sur un match, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. Et puis bon, ce n’est pas comme si les Espagnols s’étaient baladés non plus, eux qui ont dû faire face à une formation polonaise accrocheuse pour finalement s’imposer 90-78. Direction le dernier carré donc pour l’Argentine et l’Espagne, qui attendent désormais leurs prochains adversaires.

Le MVP du jour : Facundo Campazzo

Si Luis Scola a une nouvelle fois montré qu’il était éternel contre la Serbie, c’est surtout Facundo Campazzo qui a crevé l’écran. Le meneur du Real Madrid a fait la totale à la Serbie cette après-midi. 18 points, 12 passes décisives, le tout avec six rebonds et trois interceptions en prime, à 7/12 au tir dont 3/6 du parking. Certes, il a aussi perdu cinq ballons mais ça, c’est anecdotique. Dans le scoring et le playmaking, Facundo a été grand malgré son petit 1m80, et en plus il a porté ses cojones en fin de match. Campazzo a logiquement été élu meilleur joueur de la rencontre et est donc notre MVP du jour.

Le programme de demain :

  • La chute de Team USA : 13h
  • Australie – République Tchèque : 15h

On connaît les deux premiers qualifiés pour le dernier carré de la Coupe du Monde 2019. Demain soir à la même heure, on connaîtra les deux autres, avec on l’espère l’Équipe de France dans le lot. C’est un rêve pour le moment, pourvu qu’il devienne réalité.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top