Hawks

Le best-of des Hawks 2018-19 : avec Trae Young et John Collins, les fans des Faucons ont eu de quoi se mettre sous l’aile cette saison

En attendant la reprise des hostilités, TrashTalk paye une nouvelle fois son mois d’août et vous offre chaque jour le best-of 2018-19 de l’une des trente franchises NBA. Histoire de se mettre bien avant la reprise, histoire de ne pas oublier que le basket est le plus beau sport du monde, juste devant la pétanque du dimanche, celle qui se pratique une boule dans la main gauche et un verre de rosé dans la droite. Allez, highlights, les vacances c’est pour les autres.

C’est parti, dernier best-of de cette série spéciale N-1, synonyme d’un début de saison qui se rapproche inexorablement. Ça c’était pour la bonne nouvelle, mais passons tout de suite aux choses sérieuses.

Les Hawks sont montés en puissance en 2018-19. En chute libre ces dernières années, les Faucons sont repartis vers l’avant avec une équipe de jeunots. Si le bilan reste médiocre avec 29 victoires pour 53 défaites et une 12ème au classement de la Conférence Est, les Hawks ont, à la différence des Cavs et des Knicks par exemple, un vrai projet dont on a pu voir les fondations la saison dernière.

Et leur projet, il se retransmet dans ce best-of. Pendant 10 minutes, on voit les hommes de Lloyd Pierce évoluer ensemble. Mais commençons par le commencement, c’est-à-dire l’une des bases du projet, qui se nomme Trae Young. Le petit rookie d’Oklahoma s’est révélé être un véritable magicien balle en main, surtout en deuxième partie de saison. Armé d’un shoot redoutable à la Steph Curry version discount, Young est dangereux même à neuf mètres du panier. Très bon dribbleur, il est également capable de subtiliser la gonfle pour envoyer des caviars à des mecs comme John Collins ou Alex Len en plein milieu des défenses. Ah sacré bonhomme ce Trae, surtout quand il est accompagné de son compagnon casseur d’avions, John Collins. Entre sa présence en attaque avec des finitions sur alley-oop, des gros dunks sur des mecs qui ne voient rien venir, et sa défense avec des rebonds à la pelle et des contres bien violents, le sophomore est le patron de la raquette d’Atlanta. On les aime bien Dewayne Dedmon et Alex Len, mais le chef, le piston et surtout le futur, c’est Collins.

Dans un best-of, il y a souvent quelques surprises également. Et chez les Hawks, le paquet cadeau se nomme DeAndre’ Bembry. Un formidable voltigeur auteur de quelques tomars plutôt salés et qui mériterait bien une petite place au Dunk Contest. Surtout qu’il a comme mentor un certain Vince Carter, ce qui peut être un gros plus quand vous voulez vous améliorer. Et c’est enfin l’heure des petites mentions. On note le bon travail du rookie Kevin Huerter, efficace surtout à trois points lors de ses entrées sur le parquet, mais aussi celui de Kent Bazemore, qui apporte toujours une présence défensive (hein James Harden) et offensive. Et enfin, il faut quand même souligner le boulot réalisé par Taurean Prince, même si le best-of… bah c’est pas trop son truc à la base.

Les Hawks ont un projet qui tient la route avec beaucoup de jeunes talentueux. Espérons que le projet va aboutir avant que des joueurs commencent à se séparer. Bah ouais, il va falloir commencer à gagner maintenant, parce que les défaites ça fait plaisir à personne.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top