Equipe de France

Profil Équipe de France : Axel Toupane, le 3&D de poche des Bleus

La Toupie comme dirait Vavane.

Source image : YouTube/FFBB

La Coupe du Monde arrive à grands pas et c’est donc l’heure de passer à la présentation des joueurs qui défendront fièrement le drapeau bleu-blanc-rouge en Chine durant la première quinzaine du mois de septembre. 12 mecs, 12 profils, comme ça vous serez au point quand il faudra supporter les Bleus en finale pour taper les Etats-Unis. Au programme aujourd’hui, Axel Toupane. 

Quelques infos pratiques pour bien connaître le bonhomme

  • Nom : Axel Toupane
  • Âge : 27 piges
  • Poste : Ailier/Arrière
  • Caractéristiques physiques : 2m01, 101 kilos
  • Club : Unijaca Malaga (Espagne)
  • Sélections : 15 sélections

Son parcours en Équipe de France 

Ça ne fait pas très longtemps qu’Axel Toupane porte le maillot de l’Équipe de France. L’ancien joueur de Strasbourg n’a que 15 sélections derrière lui. La première fois qu’il a intégré le groupe du sélectionneur Vincent Collet, le coach qui l’a d’ailleurs lancé chez les pros à la SIG, c’était pour la préparation de l’Euro 2017. Une première sélection en mode beau gosse (12 points et deux interceptions en 17 minutes avec un parfait 5/5 au shoot, record perso au scoring), dans un match face à la Lituanie juste après sa signature à Kaunas. Toups a disputé six matchs de prépa au total avant de prendre l’avion avec ses copains pour participer au Championnat d’Europe. Malgré son faible nombre de sélections, il a donc déjà connu une grosse compète internationale, même si son rôle était très limité. Bon, on vous l’accorde, c’est celle qu’il fallait éviter vu le résultat final et cette élimination en huitième contre les Allemands. Blague à part, Axel a ainsi logiquement participé à la préparation des Bleus pour la Coupe du Monde en Chine. Cependant, à cause d’une blessure au mollet, Toupane n’a pas pu jouer du côté de Pau, mais il a fait son retour au tournoi de Villeurbanne, où il a disputé deux des trois rencontres.

Ce qu’il va apporter aux Bleus

Axel Toupane possède un peu ce profil 3&D qui est toujours très apprécié par les coachs. La première chose, c’est que la Toupie (dixit Vavane) défend fort. Axel est reconnu pour sa défense extérieure et depuis le début, c’est ce qui le fait avancer. Et de l’autre côté du terrain, il peut apporter offensivement s’il est en réussite avec son shoot extérieur. Toupane n’est pas un créateur, un joueur de un-contre-un ou quelqu’un qui va forcer des tirs, par contre il est capable de planter en catch & shoot du parking avec une certaine régularité (36,2% la saison dernière à l’Olympiakos). Et si vous avez regardé la préparation des Bleus, vous êtes au courant sur le fait qu’il est plutôt en feu en ce moment le garçon. En l’espace de trois matchs, face au Monténégro, au Brésil et à la Nouvelle-Zélande, le nouveau joueur de Malaga tourne à huit points de moyenne (huit points à chaque match, bonjour la régularité) en 12,7 minutes par rencontre, avec un superbe 6/9 derrière l’arc. Autrement dit, il a assuré en maximisant véritablement son temps de jeu.

Sa saison 2018-19

Arrivé il y a un an à l’Olympiakos après un passage solide d’une saison à Kaunas, Axel Toupane a dit Ciao au club grec prématurément, dès la mi-avril. La raison ? Des salaires impayés. Toups a donc pris ses cliques et ses claques sans discuter et a quitté l’Olympiakos. Au total, le joueur originaire de Mulhouse a disputé seulement 19 rencontres dans le championnat grec, pour des statistiques de 7,2 points en 18 minutes de moyenne, à 46,6% au tir dont 36,2% à trois points. Des chiffres plutôt solides malgré la fin qu’on connaît. Toupane a également participé à l’EuroLigue (26 rencontres), et ce pour la deuxième année consécutive suite au très beau parcours auquel il a participé avec le Zalgiris Kaunas. Au final, c’est donc une année un peu mitigée que vient de traverser Axel, même si on se dit que son départ de l’Olympiakos n’est pas une mauvaise chose vu le bordel qui a caractérisé la saison dernière dans ce grand club européen. Toupane va désormais continuer son chemin en Espagne, à Malaga.

Voilà, c’est terminé pour ce dixième profil, et on revient demain pour la présentation d’un autre membre de l’Équipe de France. Un indice, c’est un ancien coéquipier de Toups en club. Allez, on vous laisse chercher. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top