News NBA

David Blatt souffre d’une sclérose en plaques : l’ancien entraîneur des Cavs ne va pas se laisser faire et veut continuer à coacher

David Platt Olympiakos

Courage Dave !

Source image : YouTube

L’information a été dévoilée ce lundi dans un communiqué publié sur le site de l’Olympiakos. Suite à des test médicaux réalisés il y a quelque mois, il a été diagnostiqué que David Blatt, le coach de l’équipe grecque, souffre actuellement d’une sclérose en plaques (SEP).

Rappelons rapidement ce qu’est la SEP. En clair, la sclérose en plaques est une maladie très grave causée par un dysfonctionnement du système immunitaire. Elle touche le système nerveux central, comme le cerveau ou la moelle épinière. Elle cause une dégradation des neurones, ce qui mène a un handicap très grave. Mais même une maladie telle que celle-ci ne saurait éloigner David Blatt du banc et de ses joueurs. Devant les micros, l’ancien entraîneur des Cavaliers garde la tête haute et est décidé à ne pas laisser son cas prendre le dessus.

« Je suis entraîneur et mon travail consiste à diriger, à enseigner et à inspirer beaucoup de gens. Le fait de ne pas être aussi agile ou actif n’affecte pas ma capacité à faire ces choses. »

Ça, c’est ce qu’on appelle du courage. Même atteint, David Blatt va tout faire pour aider son club à se sortir des problèmes qu’il rencontre avec la ligue grecque en ce moment. En mai dernier, l’Olympiakos avait volontairement déclaré forfait pour le derby contre le Panathinaïkos. Le but de cet affront à la ligue ? Mettre à découvert les problèmes d’arbitrage au sein du championnat grec. Ainsi, Blatt et son effectif ont été relégués en D2 grecque, même si la direction de l’Euroleague a indiqué que cette relégation n’aurait pas d’influence sur la présence de l’Olympiakos dans le championnat européen. En attendant, Blatt souhaite rester proche de ses joueurs et continuer à jouer son rôle comme si de rien n’était.

« Comment pourrais-je me plaindre ? Je ne peux absolument pas et je ne le ferai pas. Ce serait du gaspillage d’énergie et de forces. Je demande à mes joueurs et à mon personnel d’être la meilleure version d’eux-mêmes et je dois demander et même exiger de moi-même d’en faire autant. »

Avant ce dernier épisode grec, David Blatt a d’abord entraîné Cleveland et a grandement participé au premier titre de l’histoire de la franchise en 2016. Parce que personne ne réussira à nous faire croire que les ajustements de Tyron Lue juste avant les Playoffs auront changé beaucoup de choses. On n’oublie pas le licenciement de l’Israélo-américain le 22 janvier 2016, alors que son équipe était première de Conférence. Mais malgré un passage très court en NBA de moins de deux ans, David Blatt a tout de même marqué la Grande Ligue de son emprunte et il mérite amplement la bague de champion qu’il a reçu par procuration avec les Cavs.

Aujourd’hui, le coach de 60 ans n’est pas du tout dans la forme de sa vie. Le problème, c’est que les traitements actuels contre la SEP ne permettent pas de la soigner complètement. Il y aura donc bien un jour ou le champion NBA devra quitter le bord du parquet. Espérons juste que ce sera le plus tard possible.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top