Nets

Selon Jared Dudley, D’Angelo Russell chassait coûte que coûte le gros contrat : vraies poucaves reconnaissent vraies poucaves, la base

Quand tu vois combien touche Chris Paul.

Source image : NBA League Pass

Après une rupture, on aime bien tailler un peu son ex ou ses anciens potes, pour avoir l’air détaché de l’histoire et surtout pour rameuter les gens dans notre camp. Aujourd’hui Jared Dudley, pourtant Gémeaux de son signe astrologique, n’a pas hésité à balancer son ancien pote D’Angelo Russell.

Amis comme les deux doigts de la main sur le terrain l’an passé, Jared Dudley et D’Angelo Russell ont quitté Brooklyn pour des directions différentes. Le premier a apporté son bide trashtalking du côté de Los Angeles tandis que le second a rejoint la baie de San Francisco. L’occasion donc désormais de parler de ce qu’il se passait avant, et, pas manqué, Jared ouvre le feu le premier. On savait que D-Lo intéressait du monde sur le marché cet été : Suns, Lakers, Pacers, Jazz, Magic et Timberwolves, au bas-mot. Tout est allé si vite que l’on ne s’est même pas rendu compte que les Warriors n’étaient dans aucune rumeur à l’origine. Pourtant, un double sign-and-trade a été mis en place et a permis la signature d’un très gros contrat pour le meneur aux mini dreadlocks : 117 millions sur quatre ans. Vous l’avez compris, il est là le nerf de la guerre.

D’Angelo voulait toucher le max donc je ne suis pas surpris. Vous savez, il serait même allé en Arabie Saoudite s’il avait pu avoir le max là-bas. Je ne suis pas surpris qu’il ait pris ça.

Et bim, direct dans les dents. Alors le petit meneur auteur d’une saison de All-Star serait attiré par les ronds ? Sympa la réputation que ça lui fait à 23 ans. Difficile de savoir quoi en penser, le garçon a clairement montré de quoi il était capable et, à la vue des contrats aujourd’hui, on ne trouve pas forcément le sien exorbitant. Pour autant, peut-être a-t-il délaissé une stabilité dans sa carrière pour toucher ce gros salaire, c’est son problème après tout. Son association avec Curry pose beaucoup de questions, à peu près autant que de savoir combien de temps il va rester à Golden State. Lui se dit désintéressé de cela et qu’il jouera le temps qu’il faudra dans la Baie, en tous cas le temps qu’on lui donne. De plus, vu les décisions du management des Warriors les dix dernières années, on a du mal à croire que le projet D’Lo est mal ficelé, Bob Myers a certainement une idée derrière la tête. Quoi qu’il en soit, ce genre d’info nous fait plus sourire qu’autre chose, le gars voulait toucher des sous, tant mieux, il a réussi. Nous on ouvre un autre débat : le niveau de jalousie de Dudley il est comment ?

C’est l’été et ce genre de déclaration nous fait sourire, on n’a aucune idée de la véracité de la chose mais ça anime un peu la NBA et cela pourrait, pourquoi pas, créer des tensions. D’Angelo, n’hésite surtout pas à répondre que Dudley était un voleur de steak à la cantine, c’est lui qui a balancé le premier hein…

Source texte : The Athletic

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top