News NBA

Greg Monroe prend l’avion direction le Bayern de Munich : en voilà un qui a trouvé le chemin… de la bière

Greg Monroe

I don’t understand Kartoffel.

Source image : Youtube

Membre de la second unit de Philadelphie la saison passé, Greg Monroe sort d’une carrière saison compliquée. Sans proposition de contrat en NBA ou par volonté de quitter la Ligue, il s’engage pour un an en Allemagne, avec le Bayern de Munich. Pas forcément compréhensible pour un gars de 29 ans qui a mine de rien de belles années derrière lui en NBA.

Drafté en septième position en 2010, Greg Monroe est aujourd’hui devenu un big man éboueur, parfait en sortie de banc et qui prend de la place dans la raquette. En l’espace de neuf ans, il a traversé le pays et a joué dans six franchises différentes. Pistons, Bucks, Suns, Raptors, Celtics et Sixers ont bénéficié des services du gaillard et parfois avec un franc succès. Entre 2011 et 2017, Monroe n’a d’ailleurs pas fait une seule saison sous les 10 points de moyenne avec même des saisons où il a dépassé la quinzaine. Bon rebondeur également, il a tourné, sur la saison 2014-15 en double-double de moyenne. Seulement voilà, depuis 2017, le garçon n’a pas trouvé de situation stable et ça s’est vu sur le terrain avec des stats et une contribution clairement en baisse, et un combo masse grasse/motivation au plus bas.

5,3 points et 4,0 rebonds avec seulement 43 matchs joués, voilà la saison passée du bonhomme. Clairement pas glorieux surtout avec ce qu’il a montré par le passé. On imagine donc qu’aucune franchise NBA ne l’a approché pour signer un contrat. Greg devait ainsi trouver un point de chute ailleurs pour ne pas avoir à déchausser les sneakers. À 29 ans ? Pas moyen de dire stop alors direction l’Europe pour se refaire une jeunesse et c’est Nikos Varlas d’EuroHoops.net qui annonce la nouvelle. Le club de Bavière engage le pivot pour la saison prochaine en vue d’un Triplett en championnat. C’est un nouveau défi qui attend le produit de Georgetown, certainement pas à la hauteur du genre de bail qu’il attendait, mais on ne peut qu’imaginer que s’il performe sur le terrain, une franchise NBA pourrait être intéressée à nouveau. Sinon, il kiffera sa vie avec une Weissbier entre deux entraînements. Voilà d’ailleurs un petit Top 3 des phrases qu’il faut connaître pour survivre en Allemagne, de rien d’avance Greg.

  • Wo ist die U-Bahn ? (Où est le métro ?)
  • Ein Bier, bitte. (Une bière s’il vous plaît)
  • Wann essen wir ? (Quand est-ce qu’on mange ? )

Allez, bon vent Greg, on ne comprend pas forcément ce qui t’est arrivé mais on te souhaite tout le bien chez nos voisins les Allemands. On espère te revoir un jour en NBA, et si possible sans le ventre à bière, alors on y va avec modération. Ah oui, aussi, passe le bonjour à Frank Ribéry de notre part, en espérant que la routourne tourne pour ce bon vieux Grégoire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top