Knicks

Bobby Portis pense que les Knicks peuvent aller en Playoffs : la saison des annonces au pifomètre est officiellement lancée

TrashTalk Fantasy League - podcast

Mon petit doigt me dit Mélo All-Star

Source image : Youtube

L’été, le soleil et la bière font tourner la tête et chacun tente de se livrer à des pronostics et annonces sur la saison qui suit. Gérard All-Star, les Clippers champions, les Suns en Playoffs, bref n’importe quoi. Hier on a même eu papa Thompson qui prédisait une grosse saison de Curry, alors pour l’épisode 2 on retrouve Bobby Portis… et les Knicks version 2019-20.

Le tout frais ailier-fort de New York a été interviewé par Yahoo Sports pour donner son avis quant à la future saison des Knicks. Après seulement 17 victoires la saison passée, on ne peut qu’imaginer une meilleure saison cette année. En revanche, les Playoffs se sont joués à hauteur de 41 wins, soit beaucoup (beaucoup) plus. La marche est grande et il est compliqué d’imaginer une telle progression sans la signature d’un gros All-Star. Car en fait, c’est surtout ça le problème des Knicks. Beaucoup d’équipes ont réussi leur Free Agency en ajoutant un gros joueur à leur effectif et ce n’est pas le cas de New York dont la plus grosse recrue est Julius Randle. Face à Kyrie aux Nets, Butler au Heat et Kawhi (et PG) aux Clippers, ça ne fait pas le poids. Toutefois, on ne peut que remarquer une amélioration de talent dans l’effectif : Randle, Barrett, Morris et (allez, soyons fou) Payton restent des ajouts importants par rapport à l’effectif de l’an passé.

Les défaitistes, les haters, les gens qui doutent de nous diront qu’on est fou de dire cela (que les Playoffs sont un objectif réalistes [ndlr.]). Nous avons beaucoup de gars capables de jouer. Je pense qu’on est chargé à tous les postes : il y a deux ou trois joueurs capables de commencer à chaque position. Quand vous avez autant de talent, ça augmente clairement la compétitivité et même l’équipe en général. Bobby Portis pour Yahoo Sports.

Alors comment faire une belle déclaration d’été ? Déjà on critique les critiqueurs qui critiquent parce que bon c’est pas gentil de critiquer. Ensuite, on pointe du doigt les points forts de notre équipe et en l’occurrence, c’est la profondeur de l’effectif qui est utilisée. En même temps, en recrutant quatre ailiers-forts en un été, elle doit être deep cette équipe. Pour finir, on dit que l’équipe est un tout et qu’elle fonctionnera, et hop c’est réglé vous êtes prêt pour une déclaration d’été. Bobby maîtrise cela à la perfection et nous démontre qu’il possède un bon pifomètre dans son garage. Parce que oui, on aime bien, le mec dit pas n’importe quoi, l’équipe est plus profonde que l’année dernière, les joueurs capables de jouer au basket n’ont jamais été aussi nombreux depuis le départ de Melo, mais de là à affirmer quoi que ce soit, on est pas sûr sûr. La concurrence à l’Est est bien moins forte que de l’autre côté du pays, c’est certain, donc on peut y croire, mais il y a quand même des équipes bien construites qui risquent de finir devant les Knicks l’année prochaine. Une onzième place serait sûrement plus réaliste, mais attention car on est en train…  de sortir le pifomètre nous aussi.

On taquine, on taquine, mais c’est une bonne mentalité que de croire en son équipe avant la saison. Le salut des Knicks tiendra à leur capacité à jouer ensemble pour peser réellement. Sans énorme talent, c’est dans le collectif que va se jouer la saison. Allez Mr. Fizdale, c’est à vous.

Source texte : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top