Knicks

Ignas Brazdeikis officiellement signé par les Knicks : avoir la tête d’Eddy De Pretto pourquoi pas, cartonner en Summer League c’est encore mieux

Ignas Brazdeikis

Tu seras viril mon kid.

Source image : montage TrashTalk via YouTube

Si les Knicks ont quelque peu défrayé la chronique depuis le début de la free agency en transformant un trio Irving / Durant / Zion en Bullock / Ellington / Randle, un petit bonhomme tire dans son coin son épingle du jeu. Ce type un peu moche c’est Ignas Brazdeikis, sosie lituanien non-officiel d’Eddy De Pretto mais beaucoup plus adroit au tir que le bizarroïde chanteur cristollien.

La Summer League vaut ce qu’elle vaut, mais elle a au moins le mérite de mettre certains joueurs sur le devant de la scène. Et si à New York la maladresse de R.J. Barrett nous offre déjà quelques merveilleuses conclusions hâtives, un autre rookie s’éclate en enfilant les buckets aussi vite que les brelans de cerises au casino. Ce joueur c’est Ignas Brazdeikis, récupéré à la Draft par les Knicks dans un échange de pick ayant envoyé Kyle Guy du côté de Sacramento. Le dénommé Guy cartonne déjà avec les Kings ? Disons que les Knicks ne sont pas en reste et ont peut-être mis la main sur un sacré numéro. Ailier très puissant, pas le plus rapide sur Terre mais compensant avec un poignet gauche acéré, Ignas a fait sensation cette nuit en scorant 30 pions sur la défense des Suns, même si on vous laisse peser le pour et le contre au niveau du sérieux de cette dernière phrase. Toujours est-il qu’après trois matchs à Vegas les Knicks ont fait leur choix, et on a donc appris cette nuit que R.J. Barrett serait accompagné la saison prochaine dans le roster par le Canadien de souche lituanienne.

Sorti de l’université de Michigan, l’homme à la peau encore plus disgracieuse que DeMar DeRozan remplacera donc au pied levé Luke Kornet dans la catégorie du joueur le plus moche de New York mais gageons que son côté all-around pourrait être plus qu’apprécié par David Fizdale, si toutefois le coach des Knicks est encore capable d’apprécier les belles choses. On part donc sur une colonne vertébrale bien jeune la saison prochaine au Madison puisque l’on rappelle que R.J. Barrett, Frank Ntilikina, Kevin Knox, Dennis Smith Jr., Allonzo Trier et Mitchell Robinson sucent tous encore leur pouce, alors que les « vétérans » Julius Randle, Bobby Portis ou encore Elfrid Payton font pipi debout depuis peu.

Vrai sniper, assez costaud pour aller se frotter aux babars des raquettes, Ignas Brazdeikis n’est donc pas qu’un homme laid, c’est également un gamin de 20 ans qui pourrait bien surprendre dès sa saison rookie. On se garde évidemment de juger un gosse sur trois matchs de Summer League hein, mais le contrat est en poche et on a donc déjà l’assurance de voir évoluer Ignas à la rentrée. D’ici-là ? Un coup de tondeuse s’il te plaît, et file à Auchan parce que le Biactol est en promo. Deux achetés un gratuit, et on ne parle pas des ailiers-forts du roster des Knicks.

5 Commentaires

5 Comments

  1. Sixtycent

    10 juillet 2019 à 10 h 30 min at 10 h 30 min

    Le respect est mort 😀

  2. Gregory Hellinx

    11 juillet 2019 à 18 h 41 min at 18 h 41 min

    Quand TF1 à interrogé Ed’sheeran en ne lui parlant quasiment que de ses cheveux roux, je me suis dit que le journalisme était mort. Ici vous parlez du sport aussi mais est ce vraiment nécessaire ces références sur son physique ? C’est pas utile, mais c’est aussi pas vraiment marrant. C’est même un peu dérangeant au final !

    • Giovanni Marriette

      11 juillet 2019 à 20 h 39 min at 20 h 39 min

      Oooh mais prend plutôt ça au second degré hein, à titre personnel c’est un peu mon fond de commerce, parfois c’est drôle parfois c’est trop, mais la base de tout reste bienveillante et ça reste un mec d’1m80 et 100 kilos qui écrit donc ici on se met au dessus de personne ne t’inquiète pas.

      • Gregory Hellinx

        12 juillet 2019 à 8 h 05 min at 8 h 05 min

        Et je me marre la plupart du temps mais la je trouvais ça vraiment exagéré. Après c’est qu’un avis et ça va pas m’empêcher de vous lire tous les jours

        • Giovanni Marriette

          12 juillet 2019 à 13 h 38 min at 13 h 38 min

          Voilà, disons que le baromètre de réceptivité aux vannes est changeant pour tout le monde, ce que je comprends 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top