Los Angeles Clippers

Clippers 2019-20 : foc la concu, on a hissé la grand’voile à Los Angeles

Il est où le trésor de Rachkam ?

Source image : Youtube

Attendue pour cette free agency 2019, la franchise de Los Angeles guidée par Jerry West vient de frapper très fort avec les arrivées de Kawhi Leonard et Paul George. Avec une huitième place à l’Ouest et une saison plus que solide cette année, les attentes sont là pour une équipe désormais beaucoup plus forte sur le papier. Zoom sur un roster XXL, canicule annoncée au Staples Center.

« Comme une lettre au président on sait pas par où commencer » nous dirait Sultan de la team BS (sacrée réf ça, pas forcément fier). De très grosses arrivées, certes, mais aussi un effectif qui ressemble à celui de l’an passé. Doc Rivers se retrouve donc avec une sacrée team clairement contender pour le titre et l’objectif est de détailler le tout (coucou). Avant toute chose, on rappelle que les Clippers envoient Shai Gilgeous-Alexander et Danilo Gallinari dans le trade pour PG-13 avec, attention on se concentre, leurs premiers tours de draft, non protégés, de 2022, 2024 et 2026. Et comme si ça ne suffisait pas, il y a aussi les picks du Heat, non protégé de 2021 et protégé en 2023, et deux échanges de picks en 2023 et 2025. Allez, retour en début de phrase. Tout ce charabia veut finalement dire une seule chose : il faut gagner tout de suite aux Clippers car l’avenir se fera sans drafter.

  • Meneurs :

Landry Shamet / Patrick Beverley

  • Arrières :

Lou Williams / Rodney McGruder / Jerome Robinson / Sindarius Thornwell

  • Ailiers :

Kawhi Leonard / Paul George / Maurice Harkless / Terance Mann (rookie pas encore signé)

  • Ailier-forts :

Montrezl Harrell / Mfiondu Kabengele (rookie par encore signé)

  • Pivots :

Angel Delgado / Ivica Zubac (RFA)

Que dire de tout ça ? Eh bah que c’est très très costaud ! Evidemment, il y a Kawhi et PG-13 qui sont arrivés mais il y a encore du beau monde de l’an dernier avec notamment Lou Williams, Montrezl Harrell, Pat Beverley et Landry Shamet, qui seront là l’an prochain. Arguments majeurs dans la réussite du collectif de Doc Rivers, ces petits matelots prendront encore une fois les armes, avec le couteau entre les dents. Dans la continuité de leur saison passée, ils sont tous capable d’apporter leur contribution numérique (en sortie de banc ou non). Avec un banc parmi les plus flippants de la ligue, les Voiliers peuvent débarquer sereins à la rentrée. Petit bémol néanmoins, un clair manque de consistance sur les postes intérieurs à l’heure actuelle. Jerry West va devoir se pencher sur les postes 4 et 5. Ivica Zubac, par exemple, est Restricted Free Agent et ferait sens dans l’alchimie du roster. Revenons désormais à nos fameuses recrues. On rajoute donc Paul George, dont voici les stats en 2018-19 : 28 points, 8,2 rebonds et 4,1 passes, candidat MVP quoi. Et Kawhi alors ? Oh pas grand-chose, 26,6 points, 7,3 rebonds et 3,3 passes. On se taira sur les stats du bonhomme en Playoffs, si un fan de Toronto venait à passer par là, il pourrait fondre en larmes. Les pourcentages au shoot sont flippants, la palette d’attaquant aussi, la création est plus que correcte, le leadership c’est ok : bref, deux attaquants élites. Imaginez ça : si Kawhi loupe un shoot (si si ça arrive), c’est Montrezl qui se battra au rebond pour récupérer la gonfle. Et pendant ce temps ? Lou et Paulo sont sur le banc à siroter une limonade en attendant leur tour. En bref, le potentiel est monstrueux, l’équipe peut vraiment faire partie des meilleures attaques de la Ligue, c’est au Doc d’assurer maintenant un mouvement de balle correct. La répartition des tickets shoot doit aussi être gérée au mieux. Rivers aura un vrai rôle de meneur d’hommes sur cette saison et ne devra pas uniquement se reposer sur le talent de ses deux ailiers. Mais on peut compter sur lui là-dessus.

Et de l’autre côté du terrain alors ? Bah oui les coachs le disent souvent, c’est en défense qu’on gagne un match ! Bon alors asseyez-vous bien correctement : Pat Beverley, Paul George et Kawhi Leonard. Fin de paragraphe.

Nous revoilà après une douche froide. Le roster des Los Angeles Clippers compte dans ses rangs trois joueurs capables de contenir les meilleurs attaquants de la Ligue. Le jeu se tournant de plus en plus vers du shoot de loin et des freaks capables de jouer partout, avoir des extérieurs efficaces en défense peut servir. Derrière eux, c’est plus compliqué effectivement, surtout à l’intérieur. Dans un match contre un big-man comme Jojo Embiid ou Nikola Jokic, on voit mal qui pourrait stopper la bête. Comme en attaque, c’est peut-être là-dessus que doit se tourner Jerry West en cherchant des joueurs vétérans ou à potentiel, capables de défendre dur. Du point de vue de la mentalité, difficile de faire mieux pour une équipe : Kawhi et PG sauront sans aucun doute inculquer leur volonté et leur goût pour la défense étouffante. Attaquants de la Grande Ligue, sortez vos boucliers, aiguisez vos sabres car les Clippers vous attendent comme des videurs à l’entrée d’une boîte.

Cette saison 2019-20 s’annonce magnifique de tous les côtés et les Clippers font clairement partie des causes. Ce fameux trois-mâts, fin comme un oiseau, file vers les Playoffs où il fera clairement cap sur les Finales NBA. Doc, vous êtes le capitaine de ce navire alors assurez. Par pitié, faites de cette équipe une beauté à regarder ! 

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top