Mavericks

Dallas rentre dans la course pour Kevin Durant : le bonhomme reçoit plus de courriers de la part des franchises que des fans

Et une équipe de plus sur KD !

Les jours passent et l’attachement des franchises à son égard ne fait que grandir… Il est l’un des feuilletons les plus importants de l’été, si ce n’est LE. Mesdames et Messieurs : où va signer Kevin Durant ? Ça fait depuis l’embrouille avec Draymond Green en novembre dernier que tout le monde s’amuse à pronostiquer la prochaine destination de l’ailier. Depuis, il s’est passé moult événements et la balance ne cesse de changer de côté. Aujourd’hui, les Dallas Mavericks rentrent dans la danse pour la signature de Durant, mais ont-ils réellement leurs chances ?

C’est dingue, Mark Cuban semble s’ennuyer quand personne ne parle de lui. En effet, la franchise de l’homme d’affaires vient de se positionner dans la course pour récupérer le MVP 2014. La free agency de Kevin Durant est désormais un secret de Polichinelle et Chris Mannix de Sports Illustrated s’est fait plaisir en balançant la news. On sait que le proprio des Mavs est un fan inconditionnel de la star des Dubs et il veut se mêler à la bataille. Après l’acquisition de Tim Hardaway Jr. et Courtney Lee dans le cadre du transfert de Kristaps Porzingis, le cap space de Dallas a pris un coup sur la caboche. De plus, le manager général Donnie Nelson semble décidé à faire signer KP au max sur cinq ans. Néanmoins, si les Mavs veulent vraiment faire de la place dans le budget, ils pourront en bricolant un peu. Par contre il faudra faire de lourdes concessions notamment sur la profondeur du roster. La franchise texane ne pourra pas récupérer toute la ligue et il y aura possiblement un choix à faire. Dès lors, nous pouvons imaginer que les Mavs vont se ruer sur Kevin Durant compte tenu du nombre de ses prétendants. Si ça fonctionne, il sera compliqué de continuer son marché avec le cap space de Bourg-en-Bresse. À l’inverse, si Durant ne vient pas, ce qui est quand même beaucoup plus probable, Dallas pourra ajouter de la profondeur à l’effectif.

Est-ce que ça peut réellement matcher ? Plusieurs éléments rendent la chose compliquée en commençant par la réponse de Durant à Mark Cuban en 2016 où l’ancien joueur du Thunder avait qualifié le proprio d’imbécile. Même si c’était pour prendre la défense de son coéquipier Russell Westbrook, critiqué par le businessman, ça crée forcément des tensions et c’est peu commun dans la NBA que de voir un joueur mouiller le maillot sous les ordres d’un type qu’il a auparavant insulté. De plus, les Mavs n’auraient même pas encore de rendez-vous avec la star californienne. Nous ne sommes pas sans savoir que les Nets, Knicks, Warriors et Clippers sont bien plus avancés sur le dossier et il apparaîtrait comme complètement fou que le dénouement soit en faveur des Texans. Le genre de steal noté 8/10 sur l’échelle de Parker. Ajoutez à cela le fait que Durant vient de se rompre le tendon d’Achille et sera sûrement indisponible pendant un an. Combiné au Letton monté sur pilotis, cette équipe serait un véritable pari médical. Mais sans les pépins physiques, et avec un petit Luka Doncic à côté, bonjour le casse-tête pour les défenses adverses.

Même si l’avenir de Kevin Durant semble s’écrire loin de Dallas, la prise de position des Texans est un fait notable qui peut avoir son importance dans le dossier KD. Il ne reste plus qu’à faire monter les pivots de G-League en équipe A pour s’assurer un roster complet, et le tour est joué.

Source texte : Twitter / Sports Illustrated

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top