Hornets

Les Celtics et les Mavericks sont chauds sur Kemba Walker : il va falloir mettre le paquet pour le convaincre de bouger

kemba walker

Où va-t-il prendre son contrat max ? Kemba a l’embarra du choix !

Source image : NBA League Pass

Alors que l’ouverture de la Free Agency arrive à grands pas, les prétendants de Kemba Walker sont de plus en plus chauds. Parmi eux ? Les Celtics et les Mavericks, bien décidés à attirer le petit frelon dans leurs filets cet été. Il va falloir sortir le grand jeu pour convaincre le point guard de quitter la Caroline du Nord, mais les Hornets doivent tout de même commencer à pas mal trembloter. 

Kemba Walker ne fait peut-être pas beaucoup de bruit, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il ne va pas être au centre de l’actualité à partir du 30 juin à minuit, heure du début de la Free Agency 2019. S’il n’est clairement pas le plus gros poisson à aller chercher cet été, Cardiac Kemba sort d’une nouvelle saison monstrueuse sur les parquets, et ça, c’est largement suffisant pour faire pas mal d’envieux. Avec ses 25,6 points à 43,4% au tir, 4,4 rebonds, 5,9 passes et 1,2 interception, le All-Star a fait pleurer plus d’un adversaire cette saison. De quoi s’attendre à empocher un joli petit paquet de billets une fois le mois de juillet arrivé ? Tout à fait. La question reste donc de savoir de quel côté des States le meneur voudra profiter de son argent pour les quatre ou cinq prochaines années. Kemba Marcheur n’a pas hésité à rappeler à plusieurs reprises qu’il était chaud pour prolonger l’aventure avec les Hornets, qui vont notamment avoir l’avantage d’être les seuls à pouvoir lui proposer un supermax de 221 millions de dollars sur cinq ans. La somme est belle, mais Walker ne va bien évidemment pas se priver pour étudier les autres propositions qui lui seront faites. Ça tombe bien, si l’on en croit Marc Stein du New York Times, les Celtics et les Mavs sont particulièrement chauds à l’idée de s’offrir les services du point guard. Boston et Dallas seraient même bouillants puisqu’ils apparaissent désormais favoris pour attirer Kemba s’il venait à quitter sa Charlotte bien aimée. Il va falloir mettre le paquet, mais rien n’est trop gros pour mener à bien un projet.

Les situations ne sont évidemment pas les mêmes pour les Celtics et les Mavericks, mais la venue d’un joueur du calibre du Texas Ranger serait forcément une bonne nouvelle dans les deux cas. On parle quand même d’un triple All-Star qui porte seul (désolé Nico) les Hornets depuis trop longtemps maintenant. Pour en revenir à nos moutons, on a désormais bien compris que c’était légèrement le boxon du côté de Boston. Si certains espéraient voir Kyrie Irving prolonger l’aventure sous le jersey Celte, il va sérieusement falloir commencer à envisager un départ. En effet, le mariage entre Uncle Drew et Brooklyn semble toujours plus proche, et comme si cela ne suffisait pas, Al Horford devrait lui-aussi quitter le Massachusetts. Vous l’aurez compris, ce n’est pas la joie pour Danny Ainge et compagnie, et c’est d’ailleurs bien pour ça que Kemba Walker apparaît de plus en plus comme une piste sérieusement envisageable pour les Celtics. Si Tonton Alain et Kyrie font leurs baluchons, les C’s ne devraient pas avoir trop de mal à proposer un contrat max au frelon. Pour peu qu’ils lui filent en prime les clefs du camion, le challenge pourrait très vite taper dans l’œil du garçon. Boston a donc de quoi s’intéresser à Kemba, mais la franchise aux 17 titres ne sera pas la seule sur le dossier. Effectivement, les Mavericks sont séduits par le meneur depuis un bon petit moment maintenant, et seraient eux aussi très bien positionnés pour récupérer Walker cet été. Sur le plan sportif, Dallas a largement de quoi donner envie au All-Star de les rejoindre. On ne va pas se mentir, un petit trio avec Luka Doncic et Ryan Broekhoff Kristaps Porzingis est clairement alléchant. Mais si Mark Cuban veut s’offrir cette fabuleuse triplette, il va devoir bien gérer ses sous. Et oui, parce qu’en fonction du contrat que va signer la licorne Lettone cet été, il n’y aura peut-être plus assez de blé pour convaincre l’enfant du Bronx de déménager au Texas.

Sous quel maillot jouera Kemba Walker au mois d’octobre prochain ? Difficile à dire. Les Hornets semblent encore avoir une longueur d’avance sur ce dossier, mais la concurrence s’annonce sans pitié. Les Celtics et les Mavs auront suffisamment d’arguments pour faire craquer le petit frelon cet été. Allez, la bataille ne fait que commencer. 

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top