Hornets

Kemba Walker veut prolonger à Charlotte : Cody Zeller a même ouvert un stand de limonade pour réunir l’argent nécessaire

kemba walker

Avec sa prolongation au supermax, ça ferait 1,2 million de dollars par centimètre.

Source image : NBA League Pass

Cet été, les Charlotte Hornets auront la possibilité de reconstruire un roster puisque beaucoup de contrats se terminent. Parmi eux, le meneur All-Star Kemba Walker. Reste à savoir ce que vont décider Michael Jordan et Mitch Kupchak pour permettre à l’équipe de retrouver les Playoffs, car on sait que MJ et la lose, ça ne colle pas trop.

En 2011, Kemba Marcheur est drafté en neuvième position par les Charlotte Bobcats. Aujourd’hui la franchise a changé de nom et le meneur n’a pas bougé. Mais la fidélité ne rime pas forcément avec succès et ça fait d’ailleurs bien longtemps que la troupe du petit frelon ne connait plus ce mot. Cet été, les choses peuvent changer en Caroline du Nord avec la fin de quelques contrats. Néanmoins, il reste encore un an pour trois joueurs titulaires d’une player option (Bismack Biyombo, Marvin Williams, Michael Kidd-Gilchrist). Ça, c’est plus embêtant pour le front office de Caroline du Nord puisqu’on voit mal une équipe venir chercher le gros Bismack pour 17 millions de dollars. Entre le contrat du pivot, celui de Nicolas Batum ou de Marvin Williams, l’équipe paye sa mauvaise gestion des années précédentes. Néanmoins, ça n’a pas l’air de faire peur au Texas Ranger qui ne semble pas préoccupé par les actuelles performances collectives, lui qui a été touché lorsqu’il a appris sa sélection dans la All-NBA Third Team dans des propos recueillis par Jared Weiss de The Athletic.

« Les larmes sont montés tout de suite et j’ai pleuré. J’étais un petit garçon du Bronx donc c’est totalement fou pour moi. Je n’arrive toujours pas à y croire, je ne savais pas si je serais dedans [All-NBA Team, ndlr] car nous avions loupé les Playoffs. »

Du coup, le petit frelon est éligible à une prolongation au supermax de 221 millions de dollz sur cinq ans chez Michael cet été. Rappelons que cette saison, il a produit 25,6 pions, 4,4 rebonds et 5,9 passes, ce qui reste très « mammouth » comme performance. Ému par cette sélection, le meneur a donc directement enchaîné sur une potentielle prolongation aux Hornets.

« Oh, aucun doute, Charlotte est vraiment ma priorité. Je sais juste que je suis là-bas depuis huit ans. Peu de gens ont la chance de jouer pour une seule et même équipe NBA tout au long de leur carrière. Quand j’allume mon Instagram, je vois directement des commentaires qui disent ‘Kemba, quitte Charlotte !’, les gens ne comprennent pas que la victoire n’est garantie nulle part. »

Le point guard n’est donc pas aveugle et sait que beaucoup de ses fans souhaitent son départ. Mais à la manière d’un Damian Lillard avec Portland, on sent qu’il porte la Caroline du Nord dans son cœur et que s’il a la possibilité d’y rester jusqu’à la fin de sa carrière, il le fera sûrement. De plus, il ne faut pas oublier que Cardiac Kemba est le meilleur marqueur de l’histoire cette jeune franchise, donc il a déjà marqué l’histoire ici. Même ses compères ne veulent pas le voir partir à l’image de Cody Zeller qui a ouvert un stand de limonade pour réunir l’argent nécessaire à sa prolongation. Ça c’est un bon copain.

Kemba Walker semble vouloir insister sur le fait que Charlotte est sa maison. Après tout, il en a brisé des chevilles en Caroline du Nord (coucou le pivot de Pittsburgh) et jusque là, il n’a rien fait de mal si ce n’est traîner des Nicolas Batum gros boulets.

Source texte : basketballreference / The Athletic / Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top