Playoffs NBA

Preview Bucks – Raptors, le duel des coachs : Mike Budenholzer vs Nick Nurse, qui sera le premier échec et mat ?

Budenholzer Nurse

Les grosses têtes sont de sortie.

Source image : montage TrashTalk via YouTube

Sixième épisode de notre série de previews poste par poste à l’aube d’une Finale de Conférence Est annoncée, entre deux franchises menées par de sacrés extraterrestres. On a fait le tour des titulaires, place désormais aux coachs ! Avec d’un côté un Mike Budenholzer dont les aptitudes sont reconnues de tous et de l’autre côté un Nick Nurse dont la saison rookie est pour l’instant un quasi sans faute, la guerre des stratèges s’annonce passionnante.

Les duels sur le terrain sont toujours intéressants, mais les duels entre coachs peuvent l’être tout autant. C’est une fois les Playoffs arrivés que le rôle du coach prend toute son importance. Analyser le jeu de l’adversaire, préparer minutieusement son plan de jeu, cibler les adversaires qui poseront le plus de problèmes, assigner les bons rôles aux bons joueurs et surtout, savoir s’ajuster dès que son équipe est en difficulté, le travail de coach est monstrueux en post-season. Ça tombe bien, avec deux stratèges de la trempe de Mike Budenholzer et Nick Nurse, les amateurs d’échec ne risquent pas de s’ennuyer. Allez, reste à savoir à qui revient l’avantage.

# Mike Budenholzer

S’il n’a toujours pas eu la chance de soulever le trophée Larry O’Brien, coach Bud n’a pour autant plus grand-chose à prouver. Fin stratège, véritable meneur d’hommes et capable de s’ajuster comme peu de ses pairs savent le faire, Mike Budenholzer s’est depuis ses années à Atlanta positionné dans l’élite des coachs NBA. Pour sa première saison sur le banc des Bucks, l’ancien (et peut-être futur) coach de l’année a, dans le plus grand des calmes, conduit son équipe à un bilan de 62 victoires pour 20 défaites, de quoi s’assurer le meilleur bilan de la Ligue, rien que ça. Tout semble facile à gérer pour l’ancien des Hawks cette saison, mais dès qu’il y a nécessité de s’ajuster, ça ne traîne pas. Après avoir tranquillement sweepé Détroit, les hommes de Bud se sont faire surprendre d’entrée par les Celtics. Les Bucks perdent l’avantage du terrain dès le Game 1 ? Aucun souci, Mike a fait tous les ajustements nécessaires pour contrer les plans de son homologue Brad Stevens et ça a immédiatement porté ses fruits. Résultat ? 4 – 1 Bucks, de quoi laisser tout le temps nécessaire à l’ancien assistant de Gregg Popovich pour préparer un plan de jeu aux petits oignons. L’adversaire peut trembler.

# Nick Nurse

Visiblement, être promu pour la première fois de sa carrière head coach d’une équipe qui doit impérativement performer ne pose pas plus de problème que ça à l’ami Nick Nurse. Sa saison rookie au coaching ? 58 victoires pour 24 défaites, de quoi assurer à son équipe le deuxième meilleur bilan de la Ligue, c’est pas mal du tout pour un rookie. Pas mal, c’est peu de le dire lorsque l’on sait que l’ancien assistant de Dwane Casey a dû gérer l’intégration d’un Kawhi Leonard qui n’avait plus joué au basket depuis 1 an, qu’il a dû gérer le départ de près de la moitié de son banc en février ou encore qu’il a dû solutionner le casse-tête qui se posait quant à la raquette des Dinos une fois Marc Gasol arrivé. Tout ça, perturber Nick Nurse ? Bah non, absolument pas en fait. C’est bien simple, le coach rookie a mis en place l’un des remparts défensifs les plus flippants de la Ligue, et a fait de l’attaque de Toronto l’une des plus prolifiques du continent. Bien évidemment, lorsque les Playoffs sont arrivés et que les Dinos ont, par coutume, choke leur Game 1 face au Magic, Nurse a su s’ajuster, et ça a fait 4 victoires de suite pour son équipe. Face aux Sixers en demi de conf’ ? Les Raptors ont semblé plusieurs fois en difficulté, et si Kawhi Leonard a été fantastique sur le terrain, Nick Nurse a lui aussi su apporter ce qu’il fallait à son équipe pour venir à bout de ces terribles Sixers. Coach réputé ou pas en face, le rookie n’en a sûrement rien à cirer et aura à cœur de montrer qu’il fait déjà partie de l’élite du coaching NBA.

DU COUP, AVANTAGE QUI ?

Si les deux coachs sortent d’une très belle saison, il reste indéniable que l’avantage revient à coach Bud. L’expérience de ce genre de rendez-vous est bien plus importante du côté de Budenholzer que du côté de Nick Nurse, et même si ce dernier nous a montré qu’il s’adaptait très vite à chacune des situations qu’il rencontrait, on ne peut s’empêcher de penser que son manque d’expérience pourrait lui jouer des tours face à un stratège du calibre de son homologue. Mais attention tout de même, le coach des Dinos possède un effectif suffisamment fort et expérimenté pour contrer les plans des Bucks, mais ça, nul doute que l’ancien coach des Hawks s’y est déjà préparé.

Voilà tout pour ce sixième duel qui s’annonce tout bonnement crucial pour le déroulé de la série. Si l’expérience de Mike Budenholzer lui donne un avantage certain sur Nick Nurse, il devra tout de même bien se méfier des capacités d’ajustement du coach des Dinos. La série s’annonce serrée et c’est bien cette bataille des coachs qui pourrait décider de son sort final, alors Messieurs, préparez-nous vos meilleures stratégies.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top