Playoffs NBA

Preview Bucks – Raptors, le duel des ailiers : Giannis Antetokounmpo vs Kawhi Leonard, y’a la couronne du King à récupérer

kawhi giannis

Vous avez dit MVP ?

Source image : montage NBA League Pass

Troisième épisode de notre série de previews poste par poste à l’aube d’une Finale de Conférence Est annoncée, entre deux franchises menées par de sacrés extraterrestres. Cela tombe bien, il était justement temps de sortir de notre soucoupe volante pour nous arrêter sur la match-up des ailiers. Giannis Antetokounmpo face à Kawhi Leonard, ça fait des points au Scrabble mais ce sont surtout les deux meilleurs joueurs des deux meilleures équipes de la Ligue qui vont se la coller sur une série en sept. Allez, l’heure du duel de la muerte a sonné !

Les deux hommes le savent, tous les projecteurs seront braqués sur eux durant les quinze prochains jours et même un peu plus pour le vainqueur de ce combat par KO. Après avoir passé une année à s’observer du coin de l’œil, à se tester gentiment en régulière, il n’y aura pas de pitié pour tenter d’emmener son équipe sur le toit de la Conférence Est avant de tenter de ramener un titre à la franchise en grapillant un petit MVP des Finales sur la route. Ils ne seront pas toujours alignés directement en face-à-face mais le natif d’Athènes a débuté les dernières rencontres au poste 3 ce qui explique sa présence ici. C’est plus facile le basket quand on peut jouer à tous les postes.

# Giannis Antetokounmpo

Le Grec sort à peine d’une saison régulière de MVP qui devrait lui valoir de recevoir sa première statuette dans quelques semaines. Mais il est hors de question de se satisfaire d’une récompense individuelle alors qu’il n’est plus qu’à huit victoires de soulever le Larry O’Brien Trophy avec la franchise qui lui a fait confiance dès le début, en 2013. Pour ses quatrièmes Playoffs, le Greek Freak a enfin franchi un tour et même deux désormais en comptant la correction infligée aux Celtics qui se croyaient pourtant imprenables sur une série en sept. Poursuivant sur sa lancée de la régulière, Giannis a été complètement inarrêtable depuis un mois, réagissant tout de suite après un Game 1 mitigé contre Boston avec un double-double extrêmement solide. Toujours assez peu à l’aise derrière l’arc, il s’est quand même permis deux cartons à 39 et 41 points, un dans chaque série pour ne pas faire de jaloux. Mais comme il le déclarait récemment, les erreurs encore permises contre les hommes de Brad Stevens ne passeront plus contre son nouvel adversaire. Les Raptors sont les dauphins des Bucks à l’échelle de la Ligue cette saison et Kawhi Leonard ne va pas se laisser éliminer sans rien faire. Aligné sur le poste d’ailier lors des quatre derniers matchs victorieux de la série contre les Celtics, il devrait donc se retrouver face au MVP des Finales 2014 sur bon nombres d’action tout au long de la série même s’il va aussi apprendre à faire connaissance avec Playoffs P, le vrai, Pascal Siakam, qui pourrait aussi lui poser d’énormes problèmes avec sa mobilité et son hustle incessant. En bref, il faudra un Antetokounmpo à 100% de ses capacités et à son niveau de MVP pour pouvoir peser sur cette série et forcer les prises à deux qui permettront de créer des espaces pour ses coéquipiers, un peut comme le 5 janvier où il avait posé une mixtape sur les Dinos même si cela correspond étrangement au seul match perdu par Milwaukee dans les confrontations directes entre ces deux équipes en 2018-19.

Ses stats face aux Raptors cette saison :

  • 29/10/2018 : Inactif (Bucks 124 – 109 Raptors)
  • 09/12/2018 : 19 points, 19 rebonds et 6 assists en 37 minutes (Raptors 99 – 104 Bucks)
  • 05/01/2019 : 43 points, 18 rebonds et 4 assists en 39 minutes (Bucks 116 – 123 Raptors)
  • 31/01/2019 : 19 points, 9 rebonds, 5 assists, 4 steals et 2 blocks en 28 minutes (Bucks 105 – 92 Raptors)

# Kawhi Leonard

On espère juste que le double DPOY sera descendu de sa galaxie à temps pour le premier match de la série après son dernier tir stratosphérique contre les Sixers. Ménagé toute l’année, Kawhi Leonard a atteint son pic de forme au meilleur moment possible, pour le début des Playoffs. L’ex-futur visage de la franchise des Spurs marche sur l’eau depuis un mois et il n’a pas fallu attendre la dernière seconde du Game 7 face à Philadelphie pour s’en rendre compte. L’homme aux sourire aussi rare que flippant tourne à 31,8 points de moyenne depuis deux séries. Un chiffre qui passe même à 34,7 points sur les sept derniers matchs, faisant de lui le troisième plus gros marqueur lors d’une série de Playoffs derrière KAJ et MJ avec 243 unités passées à la défense de la cité de l’amour fraternel. Régulièrement en double-double, parfois dès la mi-temps, une seule fois en-dessous des 20 points contre deux montées de température au-dessus des 40, Caouaille n’a jamais aussi bien joué de sa vie et il a déjà reçu la légion d’honneur canadienne au bout d’à peine six mois dans le pays. Les Raptors qui ont tenté un coup en le ramenant contre DeMar DeRozan et Jakob Poeltl l’été dernier ne regrettent pas un seul instant leur décision et le nouvel arrivant est déjà à deux doigts de voir son maillot être retiré par sa deuxième franchise. Une grosse série face aux Bucks et notamment à Giannis pourrait clore le débat définitivement pour permettre à Toronto de disputer les premières finales de son histoire cette année. Aussi bien capable de punir en attaque que d’étouffer ses adversaires en défense, il n’aura « qu’à » conserver le même niveau de jeu pour mettre les Raptors en bonne position pour passer.

Ses stats face aux Bucks cette saison :

  • 29/10/2018 : Inactif (Bucks 124 – 109 Raptors)
  • 09/12/2018 : 20 points, 8 rebonds et 4 assists en 37 minutes (Raptors 99 – 104 Bucks)
  • 05/01/2019 : 30 points, 7 rebonds, 6 assists et 5 steals en 38 minutes (Bucks 116 – 123 Raptors)
  • 31/01/2019 : 16 points, 8 rebonds, 2 assists et 3 steals en 35 minutes (Bucks 105 – 92 Raptors)

Du coup, avantage qui ?

Si l’on regarde uniquement la saison régulière, Giannis Antetokounmpo a une longueur d’avance de par les statistiques, l’impact sur le bilan de son équipe et le titre honorifique de meilleure franchise de la saison. Mais si on étudie uniquement les Playoffs, Kawhi Leonard est tout simplement irrésistible et les Bucks n’auront aucune réponse à apporter s’il conserve le même niveau de jeu. Personne n’a encore trouvé le bouton off alors que les Raptors peuvent tenter d’isoler Giannis pour le forcer à s’écarter du panier afin de le mettre un peu en difficulté. Inutile d’aller plus loin, le Greek Freak est inhumain mais l’autre est sur Pluton depuis un mois ce qui lui offre un léger avantage sur le favori au MVP.

C’est un moment historique qui va avoir lieu sous nos yeux. Après des années de règne, LeBron a laissé la couronne de son royaume sur son ancien trône pour regagner d’autres terres moins vertes. Lors de cette série, nos deux clients du jour ont l’occasion de devenir à leur tour les rois de la Conférence Est, reste à savoir lequel des deux obtiendra cet honneur.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top