Bucks

Mike Budenholzer va être prudent avec Malcolm Brogdon : pas question de le griller alors que l’équipe roule sur la concurrence

malcolm brogdon

Les Bucks écrasent leurs adversaires alors ils se lancent des petits défis.

Source image : NBA League Pass

Bonne nouvelle pour les Bucks, Malcolm Brogdon se rapproche doucement d’un retour à 100% de ses capacités. Ayant joué 17 minutes lors du dernier match contre Boston, il candidatait à un retour dans le cinq mais c’était sans compter sur Mike Budenholzer, qui ne prendra aucun risque avec son joueur.

Vous ne l’aurez sans doute pas remarqué mais les Milwaukee Bucks n’ont pas leur cinq majeur au complet depuis le début des Playoffs. Il faut dire qu’après le 4-0 contre les Pistons et le 4-1 contre Boston, on avait du mal à croire que cette équipe pouvait avoir un manque. C’est pourtant le cas puisque Malcolm Brogdon, le combo guard des Bucks, a manqué huit des neuf matchs disputés jusqu’à présent en postseason. Il a juste eu le temps de venir finir les Celtics au Fiserv Forum lors du Game 5. 17 minutes de jeu : 10 points, 4 assists, 3 rebonds à 50% au tir, du Brogdon dans le texte. On l’oublierait vite mais le bonhomme a fait une sacrée saison qui est pourtant passée un peu inaperçue, « la faute » à son alien de coéquipier grec. Ses stats : 15,6 points, 4,5 rebonds et 3,2 passes mais surtout 50% au tir, 42% à longue distance et 93% sur la ligne. On parle donc d’une saison en 50-40-90, rien que ça ! Les autres membres de ce club prestigieux ? Larry Bird, Mark Price, Steve Nash, Stephen Curry, Kevin Durant, Dirk Nowitzki et Reggie Miller. Pas les plus manchots, vous en conviendrez. Ça shoote bien devant, ça fait ses points sans croquer et derrière ça travaille dur en défense. Pas étonnant que Mike Budenholzer souhaite le récupérer au mieux de sa forme alors que les Bucks visent ouvertement une place en Finales NBA.

« Il a besoin de plus de minutes en situation de match. On prévoit d’augmenter sa charge de travail et son temps de jeu. Pour vous dire comment ça va se dérouler, la prochaine étape sera de le faire jouer un petit peu plus que lors du dernier match. »

Avec un Game 7 qui reste à jouer du côté de Toronto, Milwaukee a encore quelques jours pour souffler avant de démarrer sa finale de conférence mais rien n’indique que Brogdon démarrera les premières rencontres de la série. On devrait donc voir Nikola Mirotic continuer son intérim à l’aile tandis que le combo guard viendra renforcer la second unit, et n’allez pas dire à Pat Connaughton qu’il s’agit d’une rétrogradation.

« Nous ne sommes pas la second unit, nous sommes le « Bench Mob ». Il y a une grosse différence. L’un est une rétrogradation, l’autre une promotion ! Peu importe ce que nous demande le coach, nous le soutenons. S’il veut que nous réintégrions Mirotic alors nous le ferons. Si Malcolm doit rester avec nous, nous sommes heureux de l’avoir. Peu importe qui fera partie de la Bench Mob, l’objectif et les principes resteront les mêmes. »

Face aux Celtics, le banc des Daims a parfaitement joué son rôle derrière les facteurs X George Hill et… Pat Connaughton, et retrouver un Malcolm Brogdon en leader de « Bench Mob » ne devrait pas rassurer les futurs adversaires de Milwaukee, qu’il s’agisse des Raptors ou des Sixers.

Malcolm Brogdon, pas assuré de revenir dans le cinq avant quelques temps, on dirait bien que c’est une bonne nouvelle pour les adversaires des Bucks mais vu comment ils roulent sur la concurrence même sans lui, ça fout les jetons. Premier élément de réponse dans le nuit de mercredi à jeudi. 

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top