Wizards

Les Wizards seraient chauds sur Tim Connelly pour venir gérer la franchise : passer des Nuggets à D.C., il faut se mouiller la nuque avant

Tim Connelly

Cette tête, c’est soit en voyant le chèque, soit en voyant la situation à Washington.

Source image : YouTube

Ces derniers jours, le feuilleton entre les Lakers et Tyronn Lue a un peu monopolisé toute l’attention au niveau des rumeurs de transactions, L.A. oblige. Tellement, qu’on en a presque oublié que d’autres franchises étaient en quête d’un nouvel élan. Tiens, comme les Wizards par exemple.

« Équilibre », voilà un terme bien abstrait du côté de la capitale fédérale ces temps-ci. Ces dernières saisons, les Wizards soufflent le chaud et le froid, et même si c’est bien beau de clamer à qui veut l’entendre qu’on a l’un des tout meilleurs backcourts de la Ligue, si derrière les résultats ne suivent pas, ça devient un peu un disque rayé. Cette année, le cas du duo magique ne s’est même pas posé, puisque John Wall fut out pour la majeure partie de la saison, et on est d’ailleurs pas prêt de revoir le meneur All-Star de sitôt. Heureusement, il y avait son compère pour assurer l’intérim, et Bradley Beal nous a sorti une grosse career-season bien appréciable, sauf que derrière, c’était un peu le désert. En tout cas, trop limite pour assurer autre chose que les bas-fonds de la Conférence, et bim, deuxième non-participation aux Playoffs sur les quatre dernières saisons. Un peu de continuité, que diable, et c’est dans cette optique qu’on a remercié Ernie Grunfeld pour les services rendus, avant de gentiment lui indiquer le chemin de la porte. D’accord, mais maintenant la saison écoulée, il faut vite se remettre d’attaque, et trouver le profil adéquat pour diriger le projet. Enfin, vous connaissez la chanson maintenant.

A ce sujet, nous apprenons via The Athletic que le board des Wiz’ veut apparemment viser assez haut dans la sélection de celui qui sera à sa tête. C’est le nom de Tim Connelly qui revient avec insistance du côté de D.C., un blase qui a plutôt le vent en poupe ces derniers temps, avec le gros, gros step-up des Nuggets cette saison, en bonne position pour atteindre la Finale de Conférence Ouest, et plus si affinités. Si Denver est passé de jeune équipe excitante à voir jouer mais encore bien trop tendre à l’un des cadors de la NBA, on le doit en grande partie à notre client du jour, qui œuvre en coulisses depuis maintenant près de six ans. C’est que Connelly avait une sacrée paire de pompes à enfiler à son arrivée, reprenant la succession de Masai Ujiri dans la Colorado, et même si il y a eu son lot de moments difficiles, les résultats actuels, historiques pour la franchise, parlent pour lui. Originaire de Baltimore, l’intéressé serait ainsi bien chaud pour quitter Denver au sommet et revenir à Washington, où il commença sa carrière en 1999, en tant qu’assistant vidéo. Depuis, on a bien gravi les échelons, et le président des opérations basket de Denver pourrait faire son comeback aux Wizards pour y occuper le même poste, mais, comme d’hab’ on a envie de dire, ce sera tout d’abord une affaire de gros sous. Les Nuggs ont d’ores et déjà proposé à Connelly une prolongation de contrat jusqu’en 2021, accompagnée d’un joli petit cachet de deux millions de dollars par saison, mais il se dit qu’il pourrait décider de faire une croix dessus si… Washington décidait de doubler son salaire. Ah oui, avec un tel sens des affaires, on comprend mieux comment la troupe des Rocheuses s’est hissée aussi haut sous sa direction. Ça lui sera bien utile si le deal venait à se concrétiser, car avec les contrats astronomiques de Wall et Beal, la marge pour reconstruire est assez restreinte, pour rester mesuré.

Un homme de défi visiblement, et, si les conditions monétaires venaient à être remplies, Denver pourrait laisser son prés’ s’envoler vers d’autres cieux. Maintenant, on sait ce qu’il reste à faire à D.C. si la franchise est vraiment déter’ à acquérir Tim Connelly : allonger les zéros. Ka-ching

Source texte : The Athletic

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top