Spurs

Gregg Popovich veut garder Rudy Gay aux Spurs : ça sent la troisième saison de Rudy dans le Texas tout ça

rudy gay

Jamais deux sans trois ?

Source image : NBA League Pass

Arrivé du côté de San Antonio en 2017, Rudy Gay est aujourd’hui en fin de contrat avec les Spurs. Son avenir à Fort Alamo est donc incertain mais il y a quand même de bonnes chances qu’il reste à bord pour une troisième saison. Son coach Gregg Popovich souhaite le conserver pour l’année prochaine et l’intérêt semble réciproque.

Jamais deux sans trois ? On verra cet été si cette expression pourra s’appliquer à Rudy Gay et aux Spurs mais pour l’instant, on ne peut que faire des suppositions. Et à ce niveau-là, on est plutôt optimistes concernant une prolongation de contrat de l’ailier avec San Antonio. Pourquoi ? Déjà parce que coach Pop a récemment affirmé qu’il souhaitait voir son joueur prolonger l’aventure dans le Texas. En effet, lors de la conférence de presse de fin de saison, Popovich a indiqué que les Éperons faisaient de la resignature de Gay l’une des priorités de l’intersaison.

« On espère trouver un moyen pour le garder ici » a déclaré Popovich via le San Antonio Express-News. « Rudy est un scoreur. C’est quelqu’un qui vous change un match. Et il a progressé au rebond et en défense, ce qui n’a jamais été son point fort. Mais il comprend à quel point c’est important et progresse chaque année. »

Depuis son arrivée à San Antonio il y a deux ans, Rudy Gay a visiblement réussi à séduire Pop sur le terrain. Après sa rupture du tendon d’Achille subie en janvier 2017, Gay a effectivement bien rebondi, lui qui reste notamment sur une saison très propre de 69 matchs (avec 51 titularisations) durant laquelle il a tourné à 13,7 points et 6,8 rebonds (record en carrière) en 26,7 minutes, à 50,4% au tir (record en carrière bis) dont 40,2% du parking (record en carrière ter) et 81,6% aux lancers francs. Mais c’est aussi en dehors des parquets et surtout à travers son comportement avec les autres qu’il a marqué des points auprès du boss.

« C’est un super coéquipier, il a une superbe personnalité et un grand sens de l’humour.

C’est un individu très extraverti. C’est un coéquipier facile à côtoyer, donc il met les gens à l’aise. Pour des jeunes qui commencent comme Lonnie (Walker IV), c’est important de voir les vétérans et avoir la possibilité de se poser pour manger un bout avec eux et rigoler. Gay fait ça bien. »

Vous l’avez compris, Gregg Popovich valorise fortement la présence du bonhomme, ce qui en dit long sur ce dernier. A 32 ans, avec son expérience, son professionnalisme et son leadership, Rudy est quelqu’un de précieux à San Antonio, en particulier pour les jeunots de l’effectif. Reste à voir si le principal intéressé voudra rester sur place, mais on ne voit pas trop pourquoi il quitterait la franchise où il a réussi à se relancer après cette terrible blessure au tendon d’Achille, à part peut-être pour une question de billets verts. D’ailleurs, selon ses proches, continuer à San Antonio serait également la priorité pour Rudy, qui apprécie l’environnement dans lequel il se trouve, autant au niveau sportif que pour sa famille. On peut donc s’attendre à une nouvelle extension de contrat, lui qui avait prolongé pour un an et 10 millions de dollars en juillet dernier après avoir décliné une player option pour aller sur le marché des agents libres.

Evidemment, tant que rien n’est signé, il faut rester prudent, surtout qu’avec sa belle campagne, il pourrait attirer des franchises à la recherche d’un vétéran de qualité. Mais vu la relation qui existe aujourd’hui entre Rudy Gay et les Spurs, on mise quand même sur une prolongation de contrat. 

Source : San Antonio Express-News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top