Blazers

Portland frappe un grand coup à Denver : victoire 97-90, les Blazers ont le volant entre leurs mains !

Blazers lillard mccollum pari
Source image : NBA League Pass

Après un Game 1 un peu raté à Denver, les Blazers se sont retroussés les manches et ont fait un sacré chantier au Game 2. Résultat ? Victoire de Portland, et gros coup de pression posé sur la tête des Nuggets.

Décidément, cette équipe refuse de baisser les bras. Les Blazers le savent, ils ont la possibilité d’aller en finale de conférence cette saison et donc ponctuer leur incroyable parcours avec un ticket pour le carré ultime. Cette simple et excitante perspective est suffisante pour que Damian Lillard et sa bande sachent faire le boulot proprement. Exemple typique, le match de cette nuit. Après un premier quart-temps solide au cours duquel les visiteurs vont créer un petit écart (28-23), les hommes de Terry Stotts ne vont plus lâcher leur avantage et vont faire tout leur possible pour repartir avec la victoire. Une affaire méchamment défensive, avec deux équipes haussant leur niveau d’intensité dans leur propre moitié de terrain, donc interdite aux fans de shoots rentrés. Il faut dire qu’avec 35% au tir, 21% de loin et 62% aux lancers sur l’ensemble de la soirée, Denver avait tout donné pour se faire taper à domicile. Un massacre en partie dû à l’inefficacité des shooters du Colorado, qui étaient parfois ouverts et ne rentraient pas leurs tirs, mais aussi en partie dû à l’effort réalisé par des Blazers conscients qu’ils avaient un coup à jouer. Si ces Nuggets là sont chez eux et ne parviennent pas du tout à claquer deux ficelles consécutives, il va falloir créer un chemin minutieux qui nous mène jusqu’à la gagne. Défense donc, mais aussi bonne utilisation du banc, pas de panique en attaque et recherche de points aisés quand l’oxygène revient dans les hauts plateaux de Denver.

Ainsi, même avec un duo Lillard – McCollum à 34 points combinés à 13/37 au tir, même avec un Moe Harkless obligé de quitter les siens après avoir salement tourné sa cheville, Portland ne semblait jamais stresser et regardait son clavier en réfléchissant avant d’appuyer sur chaque touche. Le banc, notamment, a été déterminant, en offrant le boost suffisamment nécessaire pour créer la différence Les excellentes entrées de Zach Collins et Rodney Hood ont à elles seules ramassé le boulot des remplaçants de Denver, Will Barton et Monte Morris n’étant clairement pas à la hauteur du rendez-vous malgré les efforts de Plumlee et Beasley. La rencontre, axée sur des défenses plus rugueuses et des poignets moins francs, va donc traîner jusqu’au money time mais sans voir de comeback avoir réellement lieu pour les Nuggets, la faute à cette attaque totalement grippée. Alors forcément, pour les fans de Nikola Jokic et compagnie, difficile de voir Denver être aussi maladroit plusieurs soirs de suite. Mais difficile aussi, concernant les supporters de Damian Lillard, de ne pas être confiant en rentrant dans l’Oregon. En effet, après un début de série assez timide, Dame et McCollum rentrent au bercail pour tenter de frapper fort dans leur demi-finale. Une victoire, et surtout deux victoires, mettraient une pression maximale pour le Game 5 de retour à Denver. On n’y est pas encore, mais cette phrase est belle et bien dans la tête d’Enes Kanter et ses coéquipiers. Il fallait quitter le Colorado avec un succès, aussi crade fût-il dans le jeu, c’est fait.

Un partout, balle au centre, ou plutôt balle dans les mains de la Team Lillard. Le patron des Blazers rentre chez lui, confiant, et son équipe sait ce qu’elle peut faire dans les jours à venir. Se rapprocher d’une finale de conférence en étant clutch, voilà bien une mission à la taille de Damian.

1 Comment

1 Comment

  1. Alanders

    2 mai 2019 à 12 h 44 min at 12 h 44 min

    Et ça aboutit sur un game 7 de conférence avec Lillard qui doit le feu à oakland comme il en a l’habitude en régulière!
    Rahhh ouais!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top